La force de l'optimisme

La force de l'optimisme
La force de l'optimisme - © Tous droits réservés

Voir le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein… Voilà une des métaphores les plus connues de l’optimisme. Pour Ilios Kotsou, l'optimisme consiste à avoir des attentes positives face à l'avenir, se dire qu’il arrivera plus de bonnes choses que de mauvaises…

A titre d’exemple, une étude a démontré que les gens optimistes sont en meilleure santé cardiovasculaire et ont donc un risque réduit d’accident vasculaire cérébral. Même s’ils n’ont pas toujours une vision objective de l’avenir, ils semblent mieux gérer leur stress et vivent en moyenne plus heureux et plus longtemps que les pessimistes.

Etre optimiste, c’est regarder la vie et ses challenges de manière plus positive, ce qui permet de mieux les dépasser. Cela rend plus proactifs que réactifs, et favorise le fait d’être plus confiant qu’anxieux. Il ne s’agit évidemment pas d’ignorer les faits ou d’essayer de trouver des coupables (en faisant porter le chapeau à quelqu'un d’autre !). Être optimiste, c’est adopter une posture intelligente et efficace face aux challenges qui s’offrent à nous.

Les conseils d’Ilios

N’hésitez pas à faire des petits exercices en fin de journée : faites le bilan de vos bonnes actions, essayez de faire de votre mieux dans tous les domaines et lâcher prise sur tout ce que vous ne pouvez pas contrôler. L’optimisme encourage le "réaliste" à devenir "rêveur" mais attention à ne pasz tomber dans l'illusion en pensant que tout ira toujours bien dans une forme de pensée magique… Mais ce n’est pas ce les recherches entendent par optimisme.

Ilios Kotsou est Docteur en psychologie et Maitre de Conférences à l'Université Libre de Bruxelles, il analyse chaque semaine un thème fondamental de nos vies quotidiennes. Retrouvez-le sur son blog, sur sa page Facebook et tous les dimanches dans Week-end Première *

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK