La fleur d'oranger s'invite dans la pâtisserie!

https://www.lacuisinecestsimple.com/2014/07/simple-comme-un-milhassou-aux-cerises.html
https://www.lacuisinecestsimple.com/2014/07/simple-comme-un-milhassou-aux-cerises.html - © La cuisine c'est simple by Myriam Baya

Cette semaine, l’équipe de "Bientôt à Table !" s’intéressait à un produit emblématique de l’âme Méditerranéenne : la fleur d’oranger. Son parfum au fil de l’histoire, a conquis la parfumerie mais aussi la cuisine. Il se dit même que le roi Louis XIV en agrémentait ses boissons. De nos jours, quelques gouttes suffisent à nous transporter dans le cœur de ses vergers de bigaradiers de la Méditerranée. A l’origine de ce nectar : l’orange amère…

C’est quoi l’eau de fleur d’oranger ?

"Le résultat, attention c’est technique, explique Carlo De Pascale, de la distillation à la vapeur des fleurs donne l’huile essentielle, l’eau récupérée lors de cette distillation est un hydrolat, l’eau de fleur d’oranger est donc un… coproduit."

Une tonne de fleurs donne 600 l d’eau et… 1 kg d’huile essentielle.

Notez que toutes les fleurs ne sont pas cueillies, on laisse sa chance aux fruits, aux oranges amères, aux bigarades… "Elles sont fantastiques les bigarades, elles servent à préparer des apéritifs, comme l’Amara sicilien, les apéritifs italiens de toute sorte, l’orangeade amère d’une célèbre marque de soda transalpine, la marmelade d’oranges" souligne Carlo.

Ces fleurs d’orangers, longtemps on les a cueillies en Provence, juste derrière la Côte d’Azur, du côté de Grasse et de Tourrettes sur Loup.

De nos jours on la cultive encore au Maghreb, et notamment en Tunisie du côté du Cap Bon.

"C’est vraiment une saveur, ou plutôt un parfum de la Méditerranée, on le retrouvera dans les cannolis siciliens, la salade d’oranges, les cornes de gazelle, le milhassou du sud ouest de la France, le gâteau à la semoule du Maroc, la pastiera napolitaine, ou encore bougatsa grecque…" se réjouis Carlo. Ce parfum délicat, qui n’est jamais entêtant apporte une vraie touche aérienne, solaire à ces plats. Vous en doutez ? Filez zieuter le nouvel opus paru d’Alessandra Pierini aux éditions de l’Epure, " La Fleur d’oranger, dix façons de la préparer ". Cette spécialiste de la cuisine transalpine propose d’utiliser l’eau de fleur d’oranger en cuisine salée, avec un poulet aux poires, de l’épaule d’agneau, ou des betteraves rôties.

En cuisine !

Milhassou aux cerises

1/2 litre de lait

125 g de beurre + un petit morceau pour beurrer le moule

125 g de farine de maïs (pas de Maïzena. On en trouve dans tous les magasins bios).

125 g de sucre en poudre

4 œufs battus en omelette

1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

Quelques cerises amarena en bocal coupées en 2

Préchauffez votre four à 180°. Beurrez et farinez (avec un peu de farine de maïs) un moule à manqué, un plat à gratin ou des moules à muffin. Faites bouillir le lait avec le beurre (au micro-ondes si vous le souhaitez). Retirez du feu et versez la farine de maïs en une fois en remuant vivement avec un fouet. S’il y a des grumeaux, ce n’est pas très grave, ils disparaîtront à la cuisson. Ajoutez ensuite le sucre puis les œufs et enfin l’eau de fleur d’oranger. Fouettez pour obtenir une pâte épaisse que vous verserez dans le moule. Il ne vous restera qu’à placer des cerises amarena dans la pâte en les enfonçant légèrement. Enfournez pour 40 minutes (15 à 20 minutes pour les moules à muffin) et laissez refroidir dans le moule avant de vous régaler.

La fleur d’oranger dans nos petits plats.

Recette tirée du blog : "La cuisine c’est simple " By Myriam Baya https://www.lacuisinecestsimple.com/2014/07/simple-comme-un-milhassou-aux-cerises.html

 

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK