La Chine, le polymère et la moelle épinière

Fabienne Vande Meerssche
8 images
Fabienne Vande Meerssche - © Tous droits réservés

Ce samedi 13 avril 2019, Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) reçoit dans Les Eclaireurs : Anne des Rieux, Chercheure Qualifié FNRS à l'UCLouvain au Louvain Drug Research Institute Ezio Gandin, Docteur en Physique, chercheur R&D à Solvay et membre bénévole de l'ASBL " Les Amis de la Terre ";  et Thierry Kellner, chargé de cours à l'ULB et titulaire de la "mini-chaire Chine" au Département de Science politique de l'ULB

 

Direct : samedi 13 avril 2019 à 13h10.

REDIFFUSION : dimanche 14 avril 2019 à 23h10.

Anne des Rieux

Anne des Rieux est Chercheure Qualifié FNRS à l’UCLouvain au " Louvain Drug Research Institute " (LDRI) dans l’unité " Advanced Drug Delivery and Biomaterials " (ADDB ). Depuis 2007, elle y développe une thématique de recherche originale centrée sur la réparation du système nerveux central. 

Diplômée en ingénieurie de la santé (Université de Montpellier), Anne des Rieux s’est spécialisée en nano médecines et leur délivrance par voie orale lors de sa thèse (2006) dans le laboratoire du Professeur Véronique Préat (UCLouvain).

Elle décide ensuite d’étendre son domaine d’expertise à l’ingénieurie tissulaire et s’intéresse, plus particulièrement, à la réparation de la moelle épinière lors de son postdoc réalisé en 2006 dans le laboratoire du Professeur Shea (Shea Lab) à la Northwestern University (Chicago, USA).

Aujourd’hui, Anne des Rieux développe, avec son équipe, des stratégies ayant comme point commun l’utilisation de cellules souches, de biomatériaux et de molécules bioactives.  Ces recherches sont principalement centrées sur les lésions traumatiques de la moelle épinière et la sclérose en plaques. 

Les lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaque sont, à ce jour, encore largement incurables et tendent à s’aggraver au fil du temps, entraînant des déficits et des incapacités neurologiques et physiologiques sévères. Les symptômes varient grandement, allant de la douleur à la paralysie - comme la perte de contrôle, chez certains accidentés, de leurs pieds ou de leurs jambes. A ce jour, les tentatives de traitement se limitent à une intervention chirurgicale, à l’administration d’anti-inflammatoires et à une longue revalidation. Dans ce contexte, les recherches menées par Anne des Rieux et son équipe ouvrent des perspectives de traitement très prometteuses : des tests réalisés sur des rats ont déjà partiellement démontré l’efficacité de cette approche.

Pour tenter de réparer la moëlle épinière de patients paralysés, Anne des Rieux travaille sur le potentiel des cellules souches d’origine dentaire. Ces cellules souches mésenchymateuses, sont présentes dans les jeunes dents, au niveau de la future racine dentaire, dans  le bourgeon tissulaire dental, appelé " papille apicale ". Relativement simples à extraire, ce sont les propriétés régénératrices de ces cellules qui intéressent Anne des Rieux et son équipe.

Ainsi, ont-ils testé l’implantation de papilles apicales et de médicaments – en association à des hydrogels - au niveau de lésions de la moelle épinière de rats.  Les résultats de ces expériences ont déjà partiellement démontré l’efficacité de cette approche en permettant d’observer l’amélioration des fonctions locomotrices des rongeurs.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici sur le lien de l’article de ScienceToday UClouvain " Des dents pour soigner la moelle épinière ". 

 

Consultez une présentation vidéo des recherches de Anne des Rieux et son collègue Pr. Julian Leprince, en cliquant ici :

Ezio Gandin

Ezio Gandin est Docteur en Sciences, chercheur R&D dans un laboratoire privé et membre bénévole de l’ASBL " Les Amis de la Terre " depuis une vingtaine d’années. Le 18 mars 2019, il a participé au forum " Recherches en Transition.s " à l’Université de Namur où il a présenté sa vision des enjeux stratégiques de la recherche pour soutenir  la transition écologique et solidaire.

 

Ezio Gandin est titulaire d’une licence en Sciences Physiques et d’un doctorat en Sciences à l’ULg ; sa thèse expérimentale portait sur " les propriétés photo sensibilisatrices des dérivés halogénés de la fluorescéine ".  Il réalise ensuite un Post-doc dans lequel il mène un travail de recherche, soutenu par l’Université et une entreprise liégeoise, sur " L’Exploitation des propriétés électro-optiques des cristaux pour la mesure des très hautes tensions électriques ". Aujourd’hui, Ezio Gandin est principal scientist chez SOLVAY au " Research & Technology Center " de Bruxelles. Il y travaille en tant qu’expert des propriétés mécaniques et électriques des matériaux polymères. Ses travaux visent essentiellement au développement de nouveaux polymères, ainsi qu’au développement de capteurs pour les nez électroniques. Il est aussi responsable du pôle " testing " d’un nouveau centre d’application visant le développement des composites à fibres continues à base de polymères thermoplastiques (TPC).

Parallèlement à sa carrière scientifique, Ezio Gandin est engagé dans des mouvements associatifs écologistes.

Ainsi, de 1997 à 2002, il participe à un projet de mise en place d’un écovillage dont il rédige la charte fédératrice et dans lequel il est nommé responsable de la gestion des eaux sur le site. Ce projet échoue mais demeure, à ses yeux, une expérience de terrain riche d’enseignements.

Par ailleurs, depuis 1997, il est membre de l’ASBL " Les Amis de la Terre ", dont il est aussi administrateur et président de 2009 à 2016. Dans ce cadre, il participe et met en place différents groupes de réflexion sur les concepts de " décroissance économique soutenable " (DES), de " simplicité volontaire " (SV) et d’ " initiatives de transition " (IT).

Ezio Gandin est aussi à l’initiative, en 2001, du groupe " Energie " qui s’intéresse à l’économie de l’énergie, au pic de pétrole, à l’énergie nucléaire, aux énergies renouvelables, à l’obsolescence programmée et qui coordonne une revue sur la Transition énergétique en 2013.  Il s’implique également dans la thématique " gestion domestique durable de l’eau " , avec notamment la promotion de la toilette bio-maîtrisées (TLB) – en d’autres termes, " la toilette sèche ".

Son parcours dans l’associatif l’amène aussi à s’intéresser aux techniques de communication non violente, de médiation et à la mise en place d’emplois s’inscrivant dans une logique de reconstruction du lien social. 

Ezio Gandin est membre et représentant de la Fondation " Métamorphose " soutenant une nouvelle pratique funéraire, l’humusation.

Thierry Kellner

Thierry Kellner est Chargé de cours et de conférences à l'ULB où il est aussi titulaire de la "mini-chaire Chine" au Département de Science politique de l'ULB.

Né à Dinant, il se forme d’abord en Belgique à l’ULB où il obtient un diplôme en science politique ainsi qu’une licence spéciale en droit international. Il met ensuite le cap sur la Suisse où il réalise un DES en Histoire et Politique internationale et un doctorat en Relations internationales à l’Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales (IUHEI)/Université de Genève).  Thierry Kellner étudie aussi la langue chinoise au département de sinologie de l'Université de Genève et lors de plusieurs séjours linguistiques essentiellement à Taiwan (séjours aux centres d'études du chinois de la Tunghai University de Taichung et de la National Chengchi University (NCCU) de Taipeh.

 

Aujourd’hui, Thierry Kellner est membre et chercheur associé de plusieurs centres de recherche à l’ULB : le REPI (Recherche et Etudes en Politique Internationale), l’EASt (East Asian Studies)  ou encore l’OMAM ( Observatoire des Mondes Arabes et Musulmans) -   pour ne citer que les principaux. Il est aussi chercheur associé au GRIP (Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la sécurité). Les thèmes de recherches de ces divers centres portent sur la politique internationale,  les relations internationales,  l'Asie et le Moyen-Orient. Grâce à son parcours, ses compétences et ses centres d'intérêt, Thierry Kellner assure la mise en lien de ces trois pôles de recherche à l'ULB et se charge aussi de les mettre en relation avec d’autres centres comme le CECID ( Centre d'Études de la Coopération Internationale et du Développement  à l'ULB) ou encore le CECRI (Centre d'étude des crises et des conflits internationaux  à l'UCL). Par ailleurs, sur le plan de l'enseignement - dans le cadre de la "mini-chaire Chine" à l’ULB – il donne un cours portant sur la politique étrangère de la République populaire de Chine depuis 1949 ainsi que sur les questions d'actualité politiques chinoises. 

 

Ses domaines de compétence et thématiques de recherche touchent, de façon globale, aux relations internationales et à la Politique étrangère. Dans ce cadre, il s’intéresse tout particulièrement à l’évolution de deux pays : la République populaire de Chine et la République islamique d’Iran. Il étudie les relations extérieures/internationales que mettent en place ces deux pays en analysant leurs politiques étrangères (depuis la période post-guerre froide). Concernant la Chine, il s’intéresse aussi à sa politique régionale. Par ailleurs, il étudie, de façon plus générale, les relations intra-asiatiques et les relations internationales de l’Asie, de l’Eurasie et du golfe Persique.

Thierry Kellner est l’auteur de nombreux ouvrages et de plusieurs études portant sur : la politique étrangère chinoise - notamment en Eurasie et au Moyen-Orient- ;  la géopolitique de l’Asie centrale et de l’espace caspien ; les questions énergétiques ; la politique étrangère –essentiellement asiatique mais aussi de l’Iran, et l'histoire de l’Iran contemporain.

Pour retrouver les nombreuses publications de Thierry Kellner, cliquez sur ces liens :

Enfin, Thierry Kellner a participé à la rétrospective 2018 " 12 mois, 12 experts " de l’ULB.

Pour retrouver son analyse du " Rapprochement des deux Corée " cliquez ici .

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK