L'incroyable histoire de Big Ben, cloche la plus célèbre de Londres

L'incroyable histoire de Big Ben, cloche la plus célèbre de Londres
L'incroyable histoire de Big Ben, cloche la plus célèbre de Londres - © Nikada - Getty Images

Pour beaucoup, Big Ben désigne la tour du Palais de Westminster, siège du parlement britannique à Londres. Dans la réalité, Big Ben n'est autre que le nom de l'énorme cloche installée à l'intérieur de la tour Elisabeth. Johanne Dussez nous en dit un peu plus sur ce lieu le plus photographié de Londres. 

Big Ben, l'un des lieux les plus photographiés de Londres

Big Ben est en effet l'un des lieux les plus photographiés du Royaume-Uni. Mais après 158 ans de bons et loyaux services, Big Ben a tiré sa révérence. C'était le lundi 21 août 2017. Il était midi à Londres, 13 heures chez nous. Après ses 12 derniers coups, la célèbre cloche s'est tue. Mais Big Ben n'est pas réduite au silence à tout jamais... En fait, elle va cesser de sonner jusqu'en 2021. La raison : des travaux incontournables. Pierres fissurées, infiltrations d'eau, peinture écaillée, mécanisme vieillissant, Big Ben a vraiment besoin d'une cure de jouvence. Les travaux, d'un coût total de 57 000 000 d'euros, concerneront donc à la fois le mécanisme de l'horloge, l'énorme cloche elle-même qui sera repeinte, et la tour qui l'abrite. Un ascenseur sera également ajouté, alternative au 334 marches qu'il faut grimper pour atteindre le haut de la tour. Tandis que les lumières qui illumineront l'horloge seront remplacées par des ampoules basse consommation. C'est pour permettre aux ouvriers de travailler sans subir les 118 décibels de la cloche que les parlementaires ont voté pour cette mesure inédite.

L'horloge continuera toutefois à donner l'heure grâce à un mécanisme de substitution et au moins une des faces restera toujours visible au public durant sa rénovation. Mais Big Ben sera déconnectée et ne sonnera plus les heures comme elle l'avait fait depuis 1859 presque sans discontinuer. Il faut dire que l'histoire de cette cloche est liée à l'histoire du royaume... Le son distinctif de Big Ben a même annoncé au pays la fin de la Première Guerre mondiale, résonnant à 11 heures le 11 novembre 1918. La célèbre cloche a également retenti lors de la Deuxième Guerre mondiale, même lorsque Londres était bombardée par les airs. Le parlement va être bombardé à plusieurs reprises et Big Ben va échapper à toutes ces attaques. Ainsi le Blitz, nom donné à la campagne de bombardements donnés par l'Allemagne, n'aura pas réussi à faire taire Big Ben. Mais la santé et la sécurité y seront parvenues. Cette analogie est pratiquement devenue un dicton aujourd’hui en Grande Bretagne.

Le 11 juillet 1859, Big Ben retentit pour la première fois

Ce qui est certain, c'est que le sujet s'est retrouvé au cœur des débats du Palais de Westminster, là où siègent les deux chambres parlementaires du Royaume-Uni. La première ministre Theresa May est elle-même montée au créneau. " Il n'est pas raisonnable que Big Ben soit réduite au silence pendant quatre ans. Bien sûr c'est un sujet qui est entre les mains de la chambre des communes, mais j'espère que son président va d'urgence revoir ce calendrier et que l'on puisse d'urgence ré-entendre Big Ben ", déclare t-elle.

Le 11 juillet 1859, la cloche de Big Ben retentit pour la première fois. Ce n'est pas la première cloche installée dans la tour du parlement britannique. En 1856, une cloche est installée sur un chariot tiré par seize chevaux. Transportée en haut de la tour de l'horloge, elle se fend quelques mois plus tard. L'actuelle Big Ben qui a été hissée, dit-on, en haut de la tour en 18 heures, s'est aussi fissurée deux mois après son installation officielle, comme nous l'explique Jan, maître horloger : " Quand la cloche a été installée, on a testé des marteaux de plus en plus gros pour essayer d'améliorer la sonorité. Mais au bout de deux mois, la cloche s'est fendue. Cette fissure verticale court tout le long de la cloche. Depuis le temps, on aurait pu colmater la fissure, mais ça fait partie de la légende. Tout le monde sait que Big Ben est fendue. C'est ce qui explique sa tonalité en mi-majeur, reconnaissable aux quatre coins du monde ".

Pour bon nombre d'habitants britanniques et pour d'autres aussi, Big Ben désigne la tour du palais de Westminster, qui est le siège du parlement britannique à Londres. Dans la réalité, Big Ben n'est que le nom de l'énorme cloche installée à l'intérieur de la tour. Cette tour s'appelle aujourd'hui Elisabeth et porte ce nom depuis 2012 en hommage à la reine Elisabeth II pour son jubilé de diamant. Auparavant, cette tour s’appelait la " tour horloge " ou encore la " tour Saint Etienne ". Au tout début la cloche s'appelait "The Great Bell", mais très vite le surnom de Big Ben a fait son apparition. L'origine de ce nom est assez incertaine. On dit que c'est un hommage à Benjamin Hall, le tour premier commissaire des travaux publics qui a ordonné la fonte de la cloche. L'homme avait un certain embonpoint, on le surnommait " Big " et comme son prénom était Benjamin, ça a donné "Big Ben". Une autre théorie renvoie à un champion de boxe, Ben Caunt. Ce qui est certain c'est que l'histoire de Big Ben avait mal commencée. Il y avait des retards, des dépassements de budget et des soucis bureaucratiques... Puis la tour s'est avérée trop petite pour la mécanique de l'horloge...

Des chiffres démesurés

Les chiffres relatifs à Big Ben sont incroyables. Les aiguilles du cadran font la taille d'un autobus, la cloche pèse treize tonnes, c'est la troisième plus grosse cloche en termes de poids de tout le Royaume-Unis. Le mécanisme lui-même pèse 5 tonnes, quant au marteau il affiche un poids de 200 kilos. Il faut monter plus de 330 marches pour arriver en haut de cette tour. Le cadran de chacune des quatre faces est constitué de 312 pièces de verre opaque. Les cadrans de l'horloge sont nettoyés à peu près tous les cinq ans avec une éponge et un sceau d'eau, pendant qu'une autre équipe s'occupe de polir chaque recoin de l'horloge. Big Ben n'est d'ailleurs pas la seule cloche que possède la tour. Il y en a quatre autres qui sont plus petites et qui n'ont pas les mêmes dimensions, ce qui leur permet de jouer des notes différentes. Avant les travaux, il était possible de visiter le bâtiment à conditions d'être résident du Royaume-Uni et de faire une demande plusieurs mois à l'avance...

Si vous désirez en savoir plus sur l'histoire de Big Ben, voici la suite ci-dessous.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK