L'importance des liens entre le corps et l'esprit

L'importance des liens entre le corps et l'esprit
L'importance des liens entre le corps et l'esprit - © Tous droits réservés

Ilios Kotsou nous parle ce matin de la séparation entre le corps et l'esprit ainsi que de l'importance de prendre conscience des liens qui les unissent.

Dans notre culture, nous avons une vision très mécaniste et dualiste de la relation entre le corps et l'esprit. Nous avons tendance à séparer l'un de l'autre, au contraire de la culture chinoise par exemple. L'âme serait une partie noble et rationelle qui habite un corps. Ce dernier représenterait la partie non rationelle, inconsciente et sans intelligence. De nombreux philosophes antiques considèrent d'ailleurs le corps comme une prison dans laquelle est emprisonnée l'âme.

Une séparation qui a des conséquences

Voir le corps comme une machine permet d'énormes progrès de la médecine.

Par contre, le réductionnisme oublie les interactions. Notre médecine, qui est une médecine des symptomes, est très forte pour les problèmes aigus comme l'appendicite par exemple. Elle reste cependant très limitée pour tous les problèmes chroniques. On oublie que le corps et l'esprit, les émotions, sont liés. Le lien avec l’environnement passe par le mental, par exemple au niveau du stress perçu qui aura des conséquences sur notre organisme.

On surévalue le côté "matériel" de l’humain alors qu’il y a des paramètres psycho-émotionnels. Pour Descartes, la nature était une déesse. Maintenant, elle est rationnalisée : c’est une machine. Le côté positif est que l'on peut désormais mieux comprendre les lois de la nature.

L'importance de réunir corps et esprit

Spinoza disait que l’esprit et le corps sont une seule et même chose. Les deux ne peuvent en tout cas pas fonctionner séparément.

Relier l'esprit au corps, c'est prendre conscience de la richesse entre les deux. Notre corps et nos émotions participent à notre capacité à raisonner et à nous situer au quotidien.

L'effet placebo est un exemple de relation très forte entre le corps et l'esprit. Une grande partie de notre potentiel de guérison n'est pas explicable  justement par une molécule mais bien par un potentiel de guérison qui se trouve en nous.
 

Ilios Kotsou est Docteur en psychologie et Maitre de Conférences à l'Université Libre de Bruxelles, il analyse chaque semaine un thème fondamental de nos vies quotidiennes. Retrouvez-le sur son blog, sur sa page Facebook et tous les dimanches dans Week-end Première.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK