L'humilité, une vertu lucide

L'humilité, une vertu lucide
L'humilité, une vertu lucide - © Tous droits réservés

"L’humilité n’est pas de se penser moins, mais de penser moins à soi" affirmait le psychologue Christopher Peterson. Ilios Kotsou nous parle de ce trait de caractère. 

Qu’est-ce que l’humilité ? Pour mieux comprendre ce terme, commençons par définir son contraire : l’orgueil. Celui-ci est responsable de beaucoup de misères humaines et de conflits. Si l’humilité est une qualité indissociable de la connaissance de soi, alors l’orgueil est synonyme d’ignorance et d’illusion par rapport à soi. L’orgueil serait donc le fruit de l’ignorance ou du mensonge. Les personnes humbles ne se déprécient pas, elles sont plus présentes à elles-mêmes, et le regard qu’elles portent sur elles est plus affûté.

L’égo s’aplatit, le "je" se transforme en "nous", le hasard se substitue au talent, le sourire devient confus, la gratitude et la gêne ne font qu’un.

Un petit tour du côté des dictionnaires d’étymologie nous apprend que le mot humilité serait un dérivé du latin humus qui signifie "le sol, la terre". On y apprend également que modestie viendrait du latin modestia. Autrement dit : "modération", dans le sens d’une conduite, d’un comportement mesuré, réservé.

Ne pas confondre humilité et modestie

La modestie joue souvent à l’humilité, mais, au contraire de l’humilité, elle est extérieure et en surface. L'humilité, elle, est intérieure et profonde. Au mieux, la modestie est de l’ordre des bonnes manières. Ce qui fait d’ailleurs qu’une personne intérieurement humble peut parfois paraître arrogante dans sa façon de s’exprimer. La modestie, implique parfois, un art de la superficialité, voire peut-être même de l’hypocrisie ou de l’inauthenticité.

La grande force de l’humilité est qu’elle rend caduc le besoin de se leurrer ou de leurrer les autres. Elle nous enseigne à comprendre nos erreurs pour mieux les éviter à l'avenir. 

Les conseils d'Ilios

D'après Ilios Kotsou, rien de mieux donc que de montrer ses véritables faiblesses et dire réellement comment nous sommes. L’honnêteté et l'authenticité paient. Pour cultiver cette humilité, rien de mieux que de s’entraîner à ne pas prendre les critiques et remarques trop personnellement mais bien de trouver en elles une occasion d'apprendre. Penser que l’on est toujours en position d’apprendre, de progresser et de s’améliorer, c’est cela la vraie humilité.

Ilios Kotsou est Docteur en psychologie et Maitre de Conférences à l'Université Libre de Bruxelles, il analyse chaque semaine un thème fondamental de nos vies quotidiennes. Retrouvez-le sur son blog, sur sa page Facebook et tous les dimanches dans Week-end Première.

 

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK