L'histoire des zoos par les animaux

Violette Pouillard...
3 images
Violette Pouillard... - © Tous droits réservés

Ce samedi 18 juillet 2020, Fabienne Vande Meerssche  (@fvandemeerssche)reçoit dans LES ECLAIREURS Violette Pouillard, docteure en Histoire, auteure du livre issu de sa thèse sur les jardins zoologiques de Paris, Londres et Anvers : " Histoire des zoos par les animaux. Impérialisme, Contrôle, Conservation " édité par Champ Vallon. Violette Pouillard est chargée de recherche FNRS-ULB et FWO-Université de Gand.

 

DIFFUSION : samedi 18 juillet 2020 à 23h10’

REDIFFUSION : dimanche 19 juillet 2020 à 23h10’

Violette Pouillard

Violette Pouillard est chargée de recherche du FWO au Département d’Histoire de l'Université de Gand , affiliée au groupe de recherche ECC Economies, Comparisons, Connections (Economies, Comparisons, Connections), et chargée de recherche du FNRS à l'Université libre de Bruxelles, affiliée au groupe de recherche MMC (Mondes Modernes et Contemporains). Elle est aussi membre associée du LARHRA à l’Université Jean Moulin-Lyon 3, et membre du comité de rédaction du Journal for the History of Environment and Society.

Elle a achevé en 2015 une thèse sur l’histoire des jardins zoologiques de Londres, Paris, et Anvers, de 1793 à nos jours, soutenue à l’Université libre de Bruxelles et à l’Université de Lyon. Titre de sa thèse : En captivité. Politiques humaines et vies animales dans les jardins zoologiques du XIXe siècle à nos jours. (Ménagerie du Jardin des Plantes, zoos de Londres et Anvers ) ".

De 2015 à 2017, elle a été postdoctorante de la Fondation Wiener-Anspach à l’African Studies Center de l’Université d’Oxford, où elle a mené des recherches sur la gestion coloniale de la faune et des environnements dans l’État indépendant du Congo et au Congo belge.

Elle a poursuivi ses travaux comme assistante postdoctorante à l’Université de Gand de 2017 à 2019, tout en enseignant l’histoire de l’environnement et l’histoire sociale.

Son travail sur les jardins zoologiques appréhende ces institutions comme des microcosmes des relations entre les humains et les animaux sauvages, au prisme de dynamiques macro-historiques, comme la colonisation, autant que dans l’intimité des interactions. Les recherches adoptent une perspective symétrique, qui considère à part égale les animaux et les humains comme acteurs des dynamiques historiques.

Ce travail a été publié dans plusieurs articles et chapitres d’ouvrages collectifs en français, en néerlandais, et en anglais, ainsi que dans un livre, Histoire des zoos par les animaux. Impérialisme, contrôle, conservation, paru en 2019 chez Champ Vallon dans la collection L’environnement a une histoire. Cet ouvrage a été couronné par le Prix Suzanne Tassier de l’Académie royale de Belgique.

 

Ici la vidéo de Gust -> le gorille congolais Gust – Zoo d’Anvers 1952-1988:

Ce travail l’a amenée à s’intéresser à la gouvernance de la nature, d’abord depuis les métropoles européennes, puis en Afrique centrale, où se forment puis se cristallisent à partir du 19e siècle des politiques coloniales de gestion de la faune demeurées influentes jusqu’à ce jour. 

Les recherches, qui abordent les liens entre la conquête et la conservation des environnements, sans disjoindre l’histoire sociale de l’histoire environnementale, forment le socle de son présent projet comme chargée de recherche du FWO , Living with(out) elephants. Environmental dynamics, colonial control and the birth of global conservationism (Congo-Uganda, ca. 1880-ca. 1962).

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK