L'histoire de la plongée Sous-Marine

 

 

Et il l’a fait, depuis Alexandre Le Grand ou les Romains, jusqu’en plein moyen âge, il fallait travailler sous l’eau, pour faire les fondations de ponts pour traverser les rivières, ou aménager des ports en bord de mer, ou, telle l’illustration ci-contre, aller à la recherche des épaves englouties, ici en 1935 sur le Lusitania.

 

 

Thierry DABEE est plongeur professionnel. Ce depuis... près d’un demi-siècle. Et c’est dans son atelier, à Bruxelles, au milieu des combinaisons en néoprène, des masques de scaphandrier et des bouteilles d’air comprimé, que nous allons revivre cette histoire de la plongée sous-marine...

 

Car Thierry DABEE est non seulement plongeur, mais c’est aussi un passionné de l’histoire de cette discipline. Depuis les “cloches” descendues dans les rivières, les scaphandres “pieds lourds”, jusqu’à l’invention par Jacques Yves COUSTEAU et Emile GAGNAN du détendeur, qui a permis à l’homme d’être enfin autonome. Et même, les recherches les plus récentes en matière de plongée...

 

La plongée sous-marine a toujours fait rêver, certes, mais elle a ses limites, et si le soleil a fait fondre les ailes d’Icare, la pression et les Lois de la Nature font que la limite des 350 mètres reste infranchie. Et si la Belgique, grâce à ses carrières englouties et aussi à sa fosse de plongée la plus profonde d’Europe – 33 mètres – à Némo33, à Bruxelles, reste bien dans la course et forment d’excellent plongeurs, la plongée comporte des risques, et non des moindres.

 

Discipline fascinante, faite de technologie, de découverte et de passion, c’est l’Histoire de la Plongée Sous-Marine que nous raconte aujourd’hui Thierry DABEE.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK