L'édito

Donald Tusk & Mario Monti
Donald Tusk & Mario Monti - © Belga

Edito européen d'Anne Blanpain.

Des histoires de couples ce matin das l'actualité européenne.

Je trouve que le couple traditionnel c'est dépassé, il faut élargir son horizon, un homme + une femme ça ne suffit plus. Un peu d'air frais, d'échangisme ne ferait pas de tort.

C'est vrai quoi le couple franco-allemand tourne sur lui-même depuis quelques années, alors bien sûr quand on débute dans la salle de presse européenne, les anciens vous font répéter en boucle "dans l'Union, l'accord franco-allemand est indispensable mais pas suffisant" tant il est vrai que ce cœur franco-allemand est le cœur de l'Union depuis ses origines. Obliger ces deux pays qui se tapaient régulièrement dessus à partager autre chose que des morts sur un champs de bataille. Et puis il y avait cette idée que si des pays, des cultures, des traditions aussi différentes parvenaient à s'entendre, les autres Européens avaient toutes les chances de se retrouver dans ce mariage.

Les choses ont changé Anne?

Rassembler le nord plus germanique et le sud plus latin, c'est une bonne chose. Que l'on n'y ait jamais associé l'est laisse songeur. Les pays d’Europe centrale et orientale sont entrés dans l'Union il y a près de 10 ans pour certains et dans la tête de plusieurs membres de la vieille Europe, cet élargissement n'existe toujours pas concrètement.

Ce n'est pas faute de voir les nouveaux faire des efforts. Prenez la Pologne, grand pays, première destination en Europe des investisseurs français, qui connaît un taux de croissance à faire baver les autres, la Pologne qui depuis l'arrivée de Donald Tusk a résolument choisi la voie européenne et mériterait qu'elle soit un peu mieux considérée comme d'ailleurs les autres états arrivés en 2004 et 2007.

Bien entendu, il restera toujours indispensable que Paris et Berlin coopèrent et déminent les dossiers compliqués mais peut-être en impliquant d'autres sensibilités dans la fabrication de leur accord à deux.

La nouvelle donne en France aura évidemment des conséquences sur le couple franco-allemand, on évoque déjà des personnalités plus faciles à accorder mais aussi des dossiers plus compliqués à gérer entre une partisane de l'austérité d'abord et un supporter de la croissance parallèlement à la rigueur budgétaire. Un autre larron est prêt à s'immiscer dans le couple, c'est Mario Monti qui a dans son pays appliqué l'austérité tout en essayant de ne pas tuer la croissance. L'Italien a déjà proposé sa médiation pour faciliter la vie du nouveau couple, mais tant qu'on en est à devoir trouver ses marques dans la nouvelle vie conjugale, et si l'on est prêt à ouvrir le couple à un Italien, pourquoi pas à une maîtresse de l'est.

Ca ne changera sur le fond des dossiers à court terme mais ça changera peut-être l'atmosphère des réunions européennes et on a beau dire, un sommet européen c'est d'abord une réunion de 27 hommes et femmes qui sont plus ou moins bien disposés aux compromis, plus ou moins en confiance, plus ou moins sur la défensive.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première