L'éco-branding : rendre son logo plus écologique et plus économique

L'éco-branding: rendre son logo plus écologique et plus économique
L'éco-branding: rendre son logo plus écologique et plus économique - © Daniel Pockett - Getty Images

L’éco-branding a fait son apparition récemment dans le monde de la publicité. Cette nouvelle tendance vise à réduire les coûts écologiques et économiques dans la communication visuelle d’une marque, tout en redorant son image. Frédéric Brebant a analysé cette nouvelle tendance, peut-être pionnière du fameux " monde d’après " dans la publicité ?

Juste avant la crise du covid-19, la marque de voitures BMW a changé de logo. Le constructeur allemand a en effet décidé de rajeunir son identité visuelle et surtout, surtout, d’abandonner le fond noir qu’il utilisait depuis 1917 pour le remplacer par un fond transparent. C’est un choix très important et surtout pas innocent, notamment lorsque l’on évoque la fameuse responsabilité sociétale des entreprises, très en vogue elle aussi.

Un logo écologiquement responsable c’est possible ?

Une marque peut donc désormais opter délibérément pour un logo qui va être davantage écologiquement responsable. Un logo qui va être, au final, beaucoup moins énergivore et c’est exactement le concept de l’éco-branding ou, en français, l’éco-conception de l’image d’une marque.

Si on parle de la chaîne de fast-food McDonald, vous avez théoriquement l’image mentale du logo de cette marque qui s’affiche immédiatement : un grand M jaune tout en rondeur sous la forme de deux arcades. Imaginez maintenant que vous décidiez de ne garder que le contour de ce logo et que, au milieu de ce grand M jaune de McDonald, il y ait du vide.

Si vous optez pour ce logo en creux et que vous devez, en tant qu’entreprise, l’imprimer sur des milliers voire des millions de documents chaque année, vous allez certainement faire de très sérieuses économies d’encre dans vos imprimantes !

 

Réduction des coûts à tous les niveaux

L’éco-branding pour une entreprise permet de réduire les coûts écologiques mais aussi économiques dans sa communication visuelle.

L’éco-branding ne concerne pas que le design du logo proprement dit. Cela peut être aussi le choix des couleurs et même, par exemple, le choix de la typographie pour toutes les communications de service.

Une typographie qui pourrait être moins gourmande qu’une autre sur le plan énergétique parce qu’elle va, elle aussi, consommer moins d’encre. Bref, l’éco-branding, c’est ça : c’est toute une série de décisions graphiques qui, au final, vont avoir un vrai impact environnemental.

Parce que moins d’encre, c’est moins de cartouches d’encre. C’est donc moins de déchets, mais c’est moins d’électricité aussi. Bref, c’est tout bénef’pour une marque ou une entreprise en termes d’écologie et d’économies.

Quel est le coût d’un logo creux ?

Il existe un bureau à Paris qui s’est justement spécialisé dans l’éco-branding sous l’impulsion d’un certain Sylvain Boyer qui était designer avant de devenir directeur créatif. Il a fondé sa propre agence qui aide précisément les marques à devenir écoresponsables dans leur communication visuelle et il a calculé que McDonald économiserait par exemple 34% d’encre en utilisant un logo creux qu’il a lui-même redessiné, l’entreprise réduirait son budget " impression " d’un tiers, ce qui est énorme.

Et cet exercice est duplicable à l’infini puisque ce Sylvain Boyer a calculé que d’autres marques feraient aussi de sérieuses économies avec des logos creux, mais visuellement tout aussi efficaces :

Nike et sa fameuse virgule feraient 25% d’économies en encre si ce logo était moins rempli ; H&M, ce serait 24% d’encre en moins ; Coca-Cola, 13% ; etc., etc.

Une nouvelle décennie créative en vue ?

C’est peut-être un des éléments du fameux " monde d’après ", car on voit que les marques sont de plus en plus sensibles à cette fameuse responsabilité sociétale des entreprises. Ce n’est plus un gadget, ça devient un " statement " comme on dit en anglais.

Et l’éco-branding incarne, encore une fois, un double bénéfice, à la fois écologique et économique. Ce n’est pas un hasard si, juste avant la crise sanitaire, BMW a choisi, la date de présentation de son nouveau coupé i4 qui est entièrement électrique pour dévoiler aussi, le même jour, son tout nouveau logo. Un logo épuré et surtout transparent, c’est-à-dire, sans fond noir et qui nécessitera donc nettement moins d’encre dans les futures communications du constructeur allemand. Bref, tout se tient et ce changement de logo est loin d’être anodin.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK