L'Albanie: petit pays mais grande Histoire

L'Albanie: petit pays mais grande Histoire
4 images
L'Albanie: petit pays mais grande Histoire - © Tous droits réservés

Le 28 novembre, les Albanais font la fête et célèbrent l'anniversaire de leur indépendance qui date de 1912, juste avant la première guerre mondiale.  L'occasion de se pencher sur l'histoire de ce petit pays, plutôt mal connu, mais qui a marqué les contours de l'Histoire. Pierre Marlet s'est penchée sur son passé.

 

 

Comment l'Albanie a-t-elle obtenu son indépendance ?

Le 28 novembre 1912 et à cette occasion on a carrément frôlé une guerre générale européenne.

En 1914, l'origine de la guerre c'est l'assassinat de l'archiduc d'Autriche François Ferdinand, tué à Sarajevo par un nationaliste serbe. Pour se venger, l'Autriche attaque alors la Serbie mais celle-ci est soutenue par la Russie et c'est l'engrenage fatal où par le jeu des alliances toute l'Europe s'embrase.

 Et bien le prélude à tout cela ce sont les guerres balkaniques de 1912 et 1913. La Serbie, le Monténégro, la Grèce et la Bulgarie s'entendent pour attaquer l'Empire ottoman qui à l'époque occupe encore un large territoire dans les Balkans y compris l'Albanie actuelle. Défaite de l'Empire ottoman. C'est dans ce contexte que les Albanais proclament leur indépendance. Sauf que les Serbes aimeraient se partager le territoire albanais avec la Grèce et le Monténégro. Et c'est cela qui est à 2 doigts de mettre le feu aux poudres.

 La première guerre mondiale aurait pu se déclencher dès 1913 autour de cette question albanaise ?

Exactement. Pour éviter que la Serbie ne s'étende en ayant accès à la Méditerranée, l'empire austro-hongrois a défendu bec et ongles la création d'une Albanie indépendante.

Pour cela, l'Autriche ira jusqu'à remettre un ultimatum à la Serbie ;  ne se sentant pas franchement soutenue par les Russes, celle-ci finira par  évacuer ses troupes d'Albanie, une Albanie qui devra cependant faire son deuil du Kosovo, peuplé majoritairement d'Albanais mais annexé par la Serbie. Le Kosovo devra attendre le 21eme siècle pour obtenir son indépendance qui n'est d'ailleurs pas encore reconnue par tous les pays.

 Les conflits balkaniques d'il y a un peu plus d'un siècle auront des conséquences longues et tragiques.

 L'Albanie échappera à la première guerre mondiale mais pas à la seconde puisqu'elle sera envahie par Mussolini en 1939. Ce qui soit dit en passant inspirera Hergé : il dira lui-même que sa Syldavie du sceptre d'ottokar fait directement référence à l'Albanie même si le langage des paysans syldaves est plutôt inspiré par le marollien.

 

 

 

 

Après la seconde guerre, l'Albanie va devenir une sorte de prison à ciel ouvert ?

Oui parce qu' un partisan communiste prend le pouvoir : Enver Hoxha et il n'a qu'un modèle : Staline dont il calque les méthodes.

La police politique surveille sans relâche la population, les suspects sont internés dans les camps, toute forme de célébration religieuse est interdite et réprimée en peine de prison. Quand l'Urss choisit ensuite la voie de la déstalinisation, Hoxha rompt avec Moscou et l'Albanie sera le seul Etat européen soutenu par la Chine. A la mort de Mao, la Chine rompt à son tour avec Enver Hoxha qui prône l'autarcie. A la chute du régime communiste en 1991, autant dire que l'Albanie est dans un état de délabrement total.

Aujourd'hui, le pays s'est réformé, démocratisé et ouvert vers l'extérieur. Les paysages fabuleux et la nature sauvage de ses côtes en face de Corfoue constitue un réel attrait touristique.

 

 

Des soucis qui persistent 

A commencer par la corruption et puis l'absence de perspective d'adhésion à l'union européenne.

Le pays continue à avoir mauvaise réputation en raison d'une mafia très active en Europe dans le trafic de drogue et le proxénétisme.

Pourtant, depuis l'an dernier, la commission européenne recommande l'ouverture de négociations d'adhésion avec l'Albanie : des efforts considérables restent nécessaires notamment en matière de justice dit-elle  mais il faut aussi saluer les progrès accomplis.

La plupart des pays européens dont le nôtre sont d'accord avec ce point de vue mais pas la France et ceci a sans doute un rapport avec cela :  l'Albanie est le premier pays d'origine des demandeurs d'asile en France. D'ailleurs, la question de l'émigration albanaise constitue un de ses plus gros problèmes : un tiers de sa population a quitté le pays au cours des 25 dernières années. On le voit, l'Albanie est un pays à part en Europe même si un jour ou l'autre son destin probable sera de rejoindre l'Union avec notamment ses ennemis d'hier, la Serbie et le Monténégro.

L'oeil de Pierre Marlet

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK