Kamini est de retour avec un "One Man Show" qu'il va présenter au festival Waterlol

Kamini
Kamini - © Tous droits réservés

Certains se souviennent peut-être de son tube "humoristique" Marly Gomont sorti en 2007. Aujourd’hui, Kamini se consacre au spectacle comique et fera notamment un crochet par la Belgique le jeudi 13 septembre prochain dans le cadre du festival Waterlol. Retour sur le parcours original de cet artiste aux multiples talents dans Jour Première ce matin. 

Une personnalité née sur le net

"J'viens pas d'la cité, Mais le beat est bon,
J'viens pas d'Panam, Mais d'Marly Gaumont
Y'a pas d'bitume là bas, C'est qu'des pâtures,

mais c'là n'empêche que j'ai croisé pas mal d'ordures."

Kamini a démarré sa carrière en 2006 avec le titre "Marly Gaumont", titre dans lequel il mélange habillement rap et humour. Ce titre a fait un vrai carton, il a été N°1 en France et N°2 en Belgique.

Cette chanson est devenue la carte de visite de Kamini: "Quand j'ai contacté les producteurs pour parler de mon film, il a suffit que je dise c'est Kamini, et tout de suite ils ont vu qui j'étais. Marly-Gaumont c'est ma carte de presse, ça m'a ouvert les portes du monde difficilement accessible du show business."

Kamini a reçu le titre de "personnalité née sur internet" par le New-York Times. A l'époque de la sortie de "Marly Gaumont", le titre a fait le buzz pendant des semaines. La chanson continuait à faire parler d'elle sans que Kamini n'en fasse la promotion et ce succès a été remarqué par le New-York Times.

Après la chanson, Kamini s'est lancé dans le cinéma. Il a écrit le scénario du film "Bienvenue à Marly-Gomont". Ce film revient sur l'histoire de son enfance passée à la campagne et plus particulièrement sur le parcours de son père. Médecin diplômé de Kinshasa, Seyolo Zantoko a décidé de partir s'installer en France dans le petit village de Marly-Gomont. Sauf qu'une fois arrivée en France, la famille Zantoko s'est heurtée au racisme des habitants du village qui n'avaient jamais vus de "noirs" avant eux. Ce film, pour Kamini, c'est avant tout un hommage à son papa décédé en 2009.

Kamini revient avec un One Man Show

Après la chanson et le cinéma, Kamini, cet artiste aux multiples talents, propose à présent un one man show.

Kamini propose un spectacle qui parle de sa vie bien remplie de surprises: sa jeunesse en milieu rural, son parcours en tant qu'infirmier, son expérience dans le show business. Il parle de sa vie de tous les jours et du racisme primaire dont il a été victime durant son enfance. Le tout sur un ton unique qui mélange à la fois ses origines africaines et sa culture "chticard" (mélange entre chti et picard). Pour pouvoir réaliser son rêve de one man show, Kamini a dû travailler dur. 

J'ai commencé ma carrière à l'envers. J'ai commencé par la célébrité avant le travail de fond.

Le fait d'être chanteur ne l'a pas particulièrement aidé à percer dans le monde de l'humour explique Kamini: "Même si j'avais un petit nom, que j'étais un peu connu, j'ai commencé comme tous les humoristes par le bas de l'échelle. Je suis passé par toutes les étapes, j'ai commencé par les scènes ouvertes, les petits festivals, les concours d'humoristes. Je suis passé par le parcours classique de l'humoriste."

Retrouvez Kamini le jeudi 13 septembre prochain dans le cadre du festival Waterlol et découvrez l'interview complète de Kamini dans Jour Première ci-dessous.