Jain, une artiste à l'univers métissé

Jain
Jain - © Tous droits réservés

Chaque jour Jour Première vous fait découvrir une curiosité culturelle, un livre, une BD, un artiste. Aujourd'hui c'est un coup de cœur musical que Nicolas Buytaers nous a présenté: Jain.

L'artiste Française va sortir son deuxième album studio dans un mois, l'occasion pour Nicolas Buytaers de retracer son parcours.

Une enfance remplie de voyages

La vie de Jain a commencé le 7 février 1992 à Toulouse en France. Jain, de son véritable nom Jeanne Galice est la fille d'un père qui travaille pour une compagnie pétrolière. Dans le sillage de son paternel, la petite Jeanne va pas mal voyager à travers le monde. Il y a d'abord eu les Emirats Arabes où Jain apprend les percussions orientales. Puis le Congo où là, Jain se familiarise avec les mélodies dansantes et la batterie synthétique ou électronique. C'est d'ailleurs au Congo que Jain compose ses premiers morceaux qu'elle diffuse sur le réseau social MySpace. Elle est alors repérée par Maxime Nouchy dit Yodelice, auteur-compositeur qui a travaillé entre autres pour Johnny Hallyday.

Un univers musical métissé

"Zanaka", le premier album de Jain sort en novembre 2015 et d'entrée de jeu, Jain impose son sens du rythme et de la fête avec le tube "Makeba". Cette chanson rend hommage à la chanteuse sud-africaine Miriam Makeba qu'elle écoutait petite grâce à sa maman, Jain obtient la Victoire du meilleur clip de l'année mais aussi la Victoire de l'artiste féminine de l'année. Il faut dire encore que son album a rapidement été sacré Disque d'or.  

Globe-trotteuse, les influences de Jain sont multiples. La jeune femme avoue écouter et aimer tous les styles comme le rap... surtout américain avec des artistes d'hier et d'aujourd'hui comme Joey Badass ou Tupac. Elle aime la soul d'Otis Redding et les compositions de Youssou N'Dour... Cet univers musical métissé, on le retrouve dans tous les morceaux de Jain...

Alors vous aussi, faites preuve de curiosité et partez en voyage en découvrant la musique de Jain... et la chronique de Nicolas Buytaers ci-dessous!

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK