Armand Lequeux : "Il y a un 'deuil' à faire dans la relation conjugale ou amoureuse"

Plus on veut changer l'autre, plus il va se cabrer
2 images
Plus on veut changer l'autre, plus il va se cabrer - © Tous droits réservés

Avec Armand Lequeux, sexologue, tordons le cou à un canard :
je vais changer l’autre !

 

"On dit que l'amour est aveugle, je pense plutôt que l'amour colore, en rose, les choses qui au départ nous paraissent un peu négatives. Et puis ça déteint doucement, comme dans la chanson de Souchon : passer notre amour à la machine. Et ce qui paraissait acceptable le devient de moins en moins."

En 2018 encore, on pense qu'on va faire changer l'autre, en lui parlant, en lui faisant lire des livres ou faire diverses séances. Mais ce n'est pas possible, on a choisi la personne telle qu'elle est. "Plus on veut changer l'autre, plus il va se cabrer, plus ça va être difficile pour lui de changer sous la pression. Il ne va pas se sentir aimé comme il est, il va se sentir enfermé, il va dépérir éventuellement, et cela risque de mal se terminer."

"On peut changer bien sûr mais pas sous la pression et pas radicalement. Il y a des choses qui ne changeront pas, car on change peu. On évolue, on grandit, on mûrit, on accepte ses insuffisances ou on les voit autrement. Et l'autre ce qu'il peut faire, c'est changer ses lunettes et voir tout ce qui est positif en l'autre, plutôt que tout ce qu'il n'aura jamais." Car on n'aura jamais tout, nous dit Armand Lequeux. Il y a un 'deuil' à faire dans la relation conjugale ou amoureuse. 

Personne ne rassemblera jamais toutes les qualités qu'on attend de lui. Si on a l'impression de n'être jamais tombé sur le bon numéro, et d'avoir accumulé les partenaires dans l'attente de l'élu, peut-être faut-il pouvoir s'arrêter à un moment et investir enfin sur une personne.

 

Ce sont les femmes qui veulent le changement

Les statistiques montrent que 2 fois sur 3, ce sont les femmes qui demandent le divorce. Les hommes seraient plus prêts dans leur relationnel à se contenter de ce qu'ils vivent. Tandis que les femmes veulent du relationnel, de l'émotionnel, de l'affectif mais en même temps elles veulent du costaud, du rassurant. Elles considèrent que les hommes n'expriment pas assez leurs émotions, et c'est cela qu'elle veulent changer. Mais ce n'est certainement pas sous la contrainte qu'ils peuvent s'ouvrir...

"L'autre changera peut-être un jour, mais ce sera pour lui, pas pour la projection que j'ai sur lui. Ce n'est pas cela aimer quelqu'un", affirme Armand Lequeux. "A lui de savoir ce qu'il veut devenir, à lui de devenir lui-même, ce qui peut susciter cette belle qualité dans le couple qu'est l'étonnement : "je ne savais pas que tu..." "Oui, je ne suis pas celui que tu croyais, je ne suis pas formaté par toi".

Et on peut donc encore se retrouver amoureux et étonné à tout âge !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK