Il y a 70 ans, Simone de Beauvoir publiait 'Le Deuxième Sexe'

Simone de Beauvoir, icône du féminisme, en 1975, à Paris
5 images
Simone de Beauvoir, icône du féminisme, en 1975, à Paris - © AFP

Simone de Beauvoir fut une icône : par sa beauté, son intelligence, et par l'oeuvre phare que fut 'Le Deuxième Sexe' pour beaucoup de femmes.

Icône aussi par le couple qu’elle fonda avec Jean-Paul Sartre qui l’adouba comme son double. A eux deux, ils déclineront des modes d’être et de pensée pendant plus de quarante ans.

Pourtant il y a beaucoup de Choderlos de Laclos dans les passions dangereuses qu’ils traverseront au gré de trios où la troisième - femme toujours - était souvent mise à mal. 

Marie-Claude Bonnet et Philippe Sollers nous éclairent l’un et l’autre sur cette figure majeure de la littérature et de l’engagement intellectuel du 20e siècle, et sur la révolution que constitua son ouvrage 'Le Deuxième Sexe'.

Une réalisation en deux parties, de Pascale Tison, Par Ouï-dire

________________________________

1e épisode

Pour Marie-Claude Bonnet, historienne et militante au MLF, la manière peu glorieuse dont Beauvoir a occulté ses amours homosexuelles est dérangeante en regard de son engagement pour la cause des femmes après mai 68 quand Le Deuxième Sexe est devenu l’apanage de la militance féministe.

"Avec la publication de sa correspondance, nous avons été obligées de revoir le mythe : une autre Beauvoir, la vraie Beauvoir, apparaissait publiquement, dévoilant une femme qui n’assumait pas son amour charnel pour ses “petites amies”, comme les appelait Sartre, et dont la vie cachée contrastait cruellement avec le message émancipateur du Deuxième Sexe."

A lire : Simone de Beauvoir et les femmes, par Marie-Claude Bonnet, Ed Albin Michel

Pour Philippe Sollers, Simone de Beauvoir est une splendide épistolière, brillante et amoureuse intrépide des hommes.


"Ses lettres sont le plus souvent des chefs-d'oeuvre. Des lettres d'amour. Comment appelle-t-elle Sartre ? "Tout cher petit", "petit bien-aimé", "petit pur", "cher petit absolu". Et puis: "Vous seriez donc un bien grand philosophe, petite bonne tête ?" Et puis : "Je suis toute effondrée de tendresse pour vous."

Lisez ici...

Ecoutez le 1er épisode de cette réalisation par Pascale Tison...

2e épisode

On poursuit cette évocation d’une féministe presque contre son gré.

Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir dressait en 1949 le terrible constat d’une féminité construite et culturelle. On connaît sa phrase célèbre : " On ne naît pas femme, on le devient ". Touchée par mai 68 et par le MLF dans les années 70, elle va néanmoins s’engager aux côtés des femmes. 

Marie-Claude Bonnet qui vient d’écrire Simone de Beauvoir  et les femmes l’a rencontrée dans ce cadre. Mais son livre nous montre une Simone de Beauvoir souvent méprisante et manipulatrice de ses amantes quand pour Philippe Sollers, Simone de Beauvoir est  la compagne fervente de quelques hommes dont Sartre avant tout !

L’occasion de revenir sur des textes subtils écrits par Simone de Beauvoir  comme  Une mort très douce et Les mémoires d’une jeune fille rangée.

Ecoutez le 2e épisode...

A propos du Deuxième Sexe

Au lendemain de la guerre, Simone de Beauvoir découvre le militantisme, les folles nuits de Saint-Germain-des-Prés. Elle a rencontré aux Etats-Unis Nelson Algren, son grand amour, alors qu'en même temps Sartre est fou amoureux de Dolores Vanetti.

Elle se demande alors ce que cela signifie d'être une femme. Et Sartre lui glisse : "Tout de même, vous n'avez pas été élevée de la même manière qu'un garçon, il faudrait y regarder de plus près." 
"J'eus alors une révélation : ce monde était un monde masculin, mon enfance avait été nourrie de mythes forgés par les hommes ; j'abandonnais le projet d'une confession personnelle pour m'occuper de la condition féminine dans sa généralité."

Elle lit tout ce qui s'est dit et étudié sur les femmes. Elle fera de même bien plus tard sur le thème de la vieillesse. Et en deux ans à peine, elle écrit les mille pages du "Deuxième sexe" tout en continuant ses multiples autres activités ! Le premier volume, d'abord paru en chapitres dans "Les Temps modernes", concerne "les faits et les mythes". Le second parle de "l'existence vécue" et en particulier de la sexualité des femmes, ce "continent noir" selon Freud.

________________________________

VIDEO SONUMA - "L’émancipation de la femme ne peut s’obtenir que par le travail et donc par une transformation radicale des structures de la société." C’est la profession de foi, entre féminisme et socialisme, de Simone de Beauvoir au début des années 60. Dans "Les Carnets du temps présent" avec Philippe Dasnoy.

Simone de Beauvoir 1961

________________________________

VIDEO SONUMA - En 1970, l'émission "Signes des Temps" pose un regard sans fard sur la vieillesse, illustré par des écrits de Michel-Ange et de Ronsard. Avec l'avis de Simone de Beauvoir, qui publie l'essai "La vieillesse", dans lequel elle dénonce le comportement de la société moderne vis-à-vis des personnes âgées.

Simone de Beauvoir 1970

________________________________

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK