Histoire du Monde : Zimbabwé

mugabe
mugabe - © google

Le président du Zimbabwé,Robert Mugabé est en train de s'en mettre plein les poches. Pourtant, il est presque un paria pour la communauté internationale, Roberto Denis.

Le New York Times écrivait cette semaine que des dizaines de millions de dollars venant des diamants extraits dans les mines du pays, passent directement dans les caisses de Mugabé, sans passer par le ministère des Finances. À quoi peut-il lui servir ce magot ? Des diplomates pensent qu'il cherche à prolonger son règne de 31 ans.

Et il n'y a pas que Mugabé à s'en mettre plein les poches. Sa famille, ses proches, ses amis politiques le font aussi. Et cela malgré le fait que le ministère des Finances n'est pas entre les mains des partisans de Mugabe.

Comment peut-il s'approprier de telles quantités de diamants ? Tout simplement parce que ceux en charged e surveiller les transactions en diamants ont accordé au Zimbabwe la liberté d'accroitre sa production et ses exportations.

Il y aura des élections l'an prochain. Mugabe se prépare pour y participer. L'armée vient d'acheter d'importantes quantités d'armement en Chine. Et les ministres qui appartiennent à son camp arrosent généreusement les fonctionnaires dans le but de s'assurer leur vote.

Et puis Mugabé entend poursuivre ce qu'il appelle le retour aux sources du pays  avec une phrase sortie d'un document de son parti, la ZANU PF dont à mon avis on n'a pas mesuré le comique, je cite : Le Zimbabwe ne pourra être une démocratie réelle et durable aussi longtemps que ses ressources naturelles demeureront entre les mains d'étrangers et serviront des intérêts et des économies étrangères, fin de citation.

Les ressources naturelles entre les mains de Mugabé et ses amis ce n'est manifestement pas mieux.
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK