Histoire du Monde : l'Angola prêt à aider le Portugal

portugal angola
portugal angola - © google

La roue tourne. Entre le Portugal et son ancienne colonie l'Angola, c'est le monde à l'envers. C'est l'histoire du monde racontée par Roberto Denis.

Le Portugal est en crise. La rigueur s'abat sur ses habitants et le gouvernement se demande où il va trouver les moyens financiers pour relancer la machine économique.

Eh bien, c'est tout trouvé. Son ancienne colonie, l'Angola, est prête à venir en aide à l'ancienne métropole. Quand on compare les chiffres, on comprend vite l'intérêt des deux pays à collaborer. Le taux de croissance de l'Angola est de 12% alors que le Portugal connait la récession, autrement dit, une croissance négative.

L'Angola revient de loin. Le pays a été ravagé par une guerre civile qui aura duré 27 ans et qui s'est terminé il y a juste dix ans. La stabilité politique a permis ces dernières années de profiter du pétrole, du gaz et des diamants. Bien évidemment, l'ensemble des 20 millions d'Angolais ne profite pas encore des bénéfices de cette manne financière. Les écarts entre riches et pauvres sont énormes, l'espérance de vie n'est que de 48 ans et au classement des Nations Unies du développement humain, l'Angola occupe la 146e place sur un total de 169 pays.

Mais, cette collaboration entre l'Angola et le Portugal pourra être bénéfique aux deux pays pour, d'un côté améliorer la répartition de la richesse, de l'autre, sortir du marasme économique. Comble del'histoire, le Portugal connait à nouveau un important mouvement d'émigration vers, non seulement l'Angola, mais aussi le Brésil. Les salaires, dans ces deux pays, sont aujourd'hui nettement supérieurs à ceux de l'ancienne métropole.

Selon l'Observatoire de l'émigration à Lisbonne, plus de 23 000 personnes sont parties s'installer en Angola en 2009. 100.000 Portugais y résident déjà.
Au Brésil on compte 213.000 immigrants portugais.
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK