Histoire du Monde : éléphants en danger

Eléphant d'Afrique
2 images
Eléphant d'Afrique - © Google

Jérémy Audouard a pointé une info originale dans la presse internationale.

Le massacre des éléphants d'Afrique est extrêmement préoccupant. Les pachydermes sont menacés d'une disparition imminente à cause d'une augmentation du braconnage. Mais, c'est assez rare pour le souligner, une trentaine de pays, qui participent de près ou de loin à ce commerce, viennent de signer un accord pour tenter d'enrayer le phénomène.

25.000 éléphants ont été abattus en Afrique rien que l'an dernier. C'est un chiffre très inquiétant, surtout quand on sait que l'éléphant d'Afrique est une espèce menacée. Pourtant, le braconnage et le trafic d'ivoire prospèrent. Ce commerce, il faut le précier, finance également plusieurs groupes terroristes basés en Somalie ou au Soudan.

Pour tenter de stopper cette tendance dramatique, une trentaine de pays participent au sommet de Gaborone, au Bostwana. Un sommet co-organisé par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Parmi les participants, les pays touchés par le braconnage, comme le Kenya, le Gabon ou le Niger, mais aussi les pays par lesquels transite l'ivoire, c'est à dire la Malaisie ou les Philippines. Les pays consommateurs sont eux aussi représentés : la Chine et la Thaïlande.

Après discussions, un accord a été signé, 14 mesures d'urgences pour arrêter le massacre. Les pays signataires s'engagent par exemple à considérer comme des crimes graves le trafic d'espèces sauvages. La coopération internationale dans ce domaine va être amplifiée. L'arsenal juridique contre les braconniers et les trafiquants d'ivoire sera, lui aussi, renforcé. On estime qu'il reste 500.000 éléphants en Afrique. Il y en avait plus du double dans les années 80.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK