Histoire du Monde : bataille navale

Coquilles St Jacques
Coquilles St Jacques - © Google

L'Histoire du Monde nous emmène ce matin au large quelque part entre la France et la Grande-Bretagne. l'océan est devenu une source de tensions entre des pêcheurs français et britanniques. Plusieurs incidents ont récemment éclaté. A tel point que les pêcheurs britanniques ont sollicité la protection de la Royal Navy. C'est une histoire que nous raconte Mathieu Van Winckel.

Kevin Lochrane n'en revient toujours pas. Ce pêcheur britannique s'est retrouvé il y a quelques jours dans un véritable guet-apens. Avec son équipage, il naviguait au large de Caen, en France, quand il s'est retrouvé entouré par une dizaine de navires français. Le ton est monté. Les Français ont apparemment tenté d'endommager le matériel de pêche des britanniques. Des pierres ont même été lancées, à tel point que l'équipage a commencé à vraiment être inquiet.

Le capitaine a alors décidé d'appeler les secours. D'autres navires sont arrivés. Au final 40 bateaux français ont encerclé pendant un long moment 5 navires britanniques. Le navire d'assistance le plus proche était apparemment français, et il n'a pas voulu intervenir. Une grande partie de touché-coulé qui aurait pu finir très mal.

A son retour sur la terre ferme, Kevin Lochrane, reste préoccupé voir inquiet de cette mésaventure. Il décide de prévenir les autorités, les médias, et en appelle à la protection de la Royal Navy. Le ministre compétent tente de calmer le jeu. Des contacts sont pris des deux côtés de la manche et les autorités accentuent leur vigilance dans la zone. Pas de mobilisation de troupe, juste une vigilance des gardes-côtes.

Mais qu'est-ce qui a bien pu mettre les marins français en colère ?

Et bien c'est un conflit commercial. Les eaux européennes sont libres : les pêcheurs peuvent travailler là où ils veulent. Du coup, certains réflèxes protectionnistes se réveillent. Ici, les Français avaient volontairement suspendu la pêche de la coquille Saint-Jacques, le temps que ces crustacés se reproduisent pour éviter la pénurie. Les Britanniques ont voulu en profiter en lançant leurs filets sur les nouvelles coquilles Saint-Jacques. Déclenchant la colère des Français. Logique, oui peut-être mais en attendant, les britanniques étaient bien dans leurs droits.

Et aussi

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK