Histoire du Monde : apocalypse à Bugarach

Bugarach
Bugarach - © Google

Le village de Bugarach se prépare à l’apocalypse. C’est dans cette petite localité des Pyrénées françaises que nous emmène l’Histoire du Monde ce matin. Selon une rumeur, basée sur une prophétie maya, ce serait le seul refuge possible pour échapper à la fin du monde qui est sensée avoir lieu dans un mois tout juste, Robin Cornet.

Le 21 décembre 2012. De grands cataclysmes ravageront la terre. Les Mayas l’ont prédit. Les théories hallucinantes foisonnent sur internet. Chute d’astéroïdes, absorption de la terre par un trou noir, volcans, inondations et séismes, voir débarquement d’extraterrestres… Un seul refuge, au cœur du pays cathare : le petit village de Bugarach, son pic rocheux, ses galeries souterraines et ses 176 habitants qui n’ont rien demandé. Le maire, un agriculteur local, a été alerté il y a près de trois ans qu’un voyagiste américain avait commencé à vendre des tickets pour passer l’apocalypse à Bugarach. En 2010, les autorités françaises avaient déjà repéré 2 millions et demi de sites internet faisant référence à la localité et depuis l’an dernier, des marches silencieuses rassemblent des dizaines de participants. Toute la presse internationale a parlé de Bugarach. "Le village de la fin du monde", titre un papier de la BBC, "la destination du jugement dernier" dit CNN. Evidemment, ces articles tournent en dérision la prophétie, mais les habitants sont inquiets. Pas à cause des extraterrestres mais à cause des milliers d’illuminés qui pourraient débarquer des quatre coins du monde. Il y a quelques jours, les autorités ont décidé de boucler tous les accès au pic rocheux. Trois jours avant le 21 décembre, une centaine de policiers et de pompiers filtreront les allées et venues autour du village. Des gendarmes et des spéléologues se déploieront, notamment, pour surveiller les cavités dans la montagne. L’ascension du pic, qui culmine à 1.320 mètres, est dangereuse l’hiver. Le lieu est chargé de légendes. Ces dernières décennies, le pic est devenu un lieu réputé pour l’observation des OVNIS. L’organisme officiel, en charge de la surveillance des sectes, garde depuis longtemps un œil sur Bugarach. Le village a un perdu de sa tranquillité mais à tiré quelques avantages de la venue de touristes. Mais ce ne sont pas les habitants qui dérobent les pierres du rocher pour les vendre sous forme de talisman, assure un paysan. Quant au panneau annonçant l’entrée du village, il a déjà été volé trois fois, se plaint le maire.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK