Faut-il légaliser le cannabis à des fins thérapeutiques?

La question se veut, si pas vieille comme le monde, présente depuis bien des années. Alors que le débat ne cesse de faire rage, aucun accord ne semble pouvoir être passé.

En parallèle à la problématique de la légalisation du cannabis en Belgique, se pose désormais celle de son usage à des fins thérapeutiques. En effet, cette "drogue douce" a des effets médicaux qui apaisent certaines douleurs chroniques.

1,5 million de consommateurs belges

Jacques Smal, réalisateur, et Olivier Badart, journaliste, ont réalisé un reportage qui a été diffusé ce mercredi 21 septembre dans l’émission "Question à la une" sur cette double question. Au micro de Jour Première, Jacques Smal explique l’intention de se pencher une nouvelle fois sur ce sujet : "La prohibition est un échec en Belgique et coûte 810 millions chaque année à l’État belge. Le produit est quand même partout et en mauvaise qualité."

En effet, 1,5 million de la population belge consommerait du cannabis de façon illégale. L’interdiction pousserait les consommateurs à se diriger vers des produits de qualité médiocre tombés dans les mains des mafias et autres trafiquants.

Un débat en suspens

Enfin, ils sont 120.000 Canadiens à consommer de la marijuana et d'autres drogues douces à des fins thérapeutiques (uniquement) pour se soulager de douleurs chroniques. Un réel commerce consciencieusement réglementé depuis déjà 1997. Pourquoi ne pas en faire de même chez nous? Le débat reste ouvert.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK