Faut-il faire taire Michael Jackson?

Un documentaire sur Michael Jackson, réalisé et produit par le britannique Dan Reed et diffusé par HBO aux Etats-Unis et par la VRT chez nous, fait polémique. 

Leaving Neverland, c'est son nom... du nom de la propriété de Michael Jackson en Californie, qu'il avait transformée en parc d'attraction et où il accueillait des enfants. Ce documentaire de 4 heures se base sur deux témoignages à charge contre la star, accusée de pédophilie, avec des détails glaçants.


La position de la VRT

En Flandre, le documentaire a été diffusé récemment sur la chaîne Canvas et a vraiment eu un effet onde de choc. La VRT a donc décidé de cadrer désormais la diffusion des titres du chanteur sur les chaînes de radio.

Les morceaux de Michael Jackson continueront à être diffusés, explique Hans Vangoethem, le porte-parole radio et télévision de la VRT. Ils ne seront pas censurés, mais le présentateur expliquera chaque fois ce qui se passe autour du chanteur.

"La décision a été prise en constatant qu'après la diffusion de ce documentaire, le débat s'était ranimé dans les médias à travers tout le monde occidental. Nous avons réalisé que nous devions prendre une décision. La BBC et d'autres radios ont décidé de ne plus diffuser sa musique. Nous, nous sommes rapidement arrivés à la conclusion que nous n'allions pas boycotter la musique de Michael Jackson. C'est un artiste important, mais nous ne pouvons pas continuer à passer sa musique comme si de rien n'était. De là, nous avons décidé de donner la liberté à chaque présentateur et présentatrice de voir comment nous allons faire référence à la controverse qui existe aujourd'hui autour de Michael Jackson."

La VRT a reçu beaucoup de réactions suite à cette décision. Certains s'en offusquaient, d'autres en souriaient. Ils ont reçu beaucoup de critiques, probablement organisées à partir des fan clubs. "Ce qui nous frappe, c'est qu'une fois le documentaire diffusé, nous n'avons peu ou plus reçu de réactions. Et de là nous concluons que, si on a vu le documentaire, on peut soi-même se faire son idée. Et donc on comprend que pour l'instant nous devons quand même prendre une position concernant Michael Jackson. Il est en effet difficile pour le moment de dissocier l'artiste de la personne", observe Hans Vangoethem.

 

La position de Classic 21

Classic 21 est la chaîne RTBF qui diffuse le plus Michael Jackson, elle est donc directement concernée par cette polémique. 

Après avoir visionné ce documentaire au Sun Dance Festival, la chaîne a pris la décision d'exposer Michael Jackson de la même façon qu'avant, pas plus mais pas moins non plus, explique Etienne Dombret, le chef éditorial de Classic 21. "Ce documentaire est uniquement à charge et, sans recontextualisation, on peut se poser des questions sur la réalisation même et sur les deux témoignages."

Il faut bien évidemment distinguer l'homme de son oeuvre. D'un côté, Classic 21 continue donc à exploiter, à l'antenne, l'immense richesse du patrimoine musical qu'a laissé Michael Jackson. De l'autre côté, comme on ne peut pas ignorer toute cette affaire, les procès, l'acquittement qui a suivi, c'est Le Journal du Rock qui donne un éclairage à ce sujet, avec un regard critique.

Une radio se distingue par ce qu'elle diffuse et surtout par ce qu'elle ne diffuse pas. Et donc, pour Etienne Dombret, si on choisit d'encore diffuser Michael Jackson, il ne comprend pas pourquoi il faudrait des annonces et sous quelle forme les formuler.


Les réactions à Leaving Neverland

Le documentaire est assez controversé parce que les témoignages sont exclusivement à charge alors que Michael Jackson n'a jamais été condamné. Mais en même temps il met très mal à l'aise, il suscite beaucoup d'émoi, les témoignages sont glaçants. 

Les auditeurs de Classic 21 sont habitués à une certaine objectivité, à une certaine neutralité. Le sujet de la pédophilie attise évidemment beaucoup d'émotion. Beaucoup d'auditeurs reprochent à la chaîne le fait même de relayer ces infos-là.

Le fan club de Michael Jackson est hyper-actif et veut contrer la diffusion. Ils sont très vigilants, ils examinent chaque mot, alors même que Classic 21 essaie de rester neutre, remet les choses en perspective, précise que Michael Jackson, après de multiples enquêtes, a été acquitté et lavé de tout soupçon. "Il y a tellement d'émotion chez les fans que le fait même d'en parler est déjà compliqué. Mais on sait que ce documentaire est choquant. Les gens qui ont vu le documentaire sont vraiment choqués" constate Etienne Dombret.


Des fans très organisés

Hélène Maquet, qui présente La Tête dans la Toile chaque jour de la semaine sur La Première, a fait quelques recherches sur les fans de Michael Jackson, car la mobilisation sur la toile à la suite de la diffusion de ce documentaire est interpellante. Elle a notamment été en contact avec le responsable d'un fan club belge. Elle observe que ces fans ont une force de frappe assez importante grâce aux réseaux sociaux.

Après la diffusion aux Etats-Unis du documentaire, une page Facebook a été créée en Belgique, MJ Factuel, dans le but de fournir au grand public, aux médias et aux fans, des informations 100% factuelles et de décrypter les news concernant la sortie de Leaving Neverland, pour contrecarrer le propos de son contenu. 

Elle est suivie par 2000 personnes, l'une des vidéos a déjà fait plus de 300 000 vues, via 8 comptes Facebook de fan clubs français et belges qui se sont mis ensemble pour, disent-ils, rétablir une vérité sur les faits. Même si on peut penser qu'en tant que fans, l'objectivité est peu évidente. Ces vidéos ont rapidement acquis une viralité certaine et donc une force de frappe importante.

Les fan clubs disent même avoir réussi, en France, à repousser la diffusion du documentaire et à faire changer son titre. M6 comptait le diffuser le 14 mars, la date est reportée au 26 mars. Le titre pressenti Michael Jackson, la parole aux victimes a été changé et est redevenu Leaving Neverland. M6 n'a pas souhaité commenter mais les fans mettent cette victoire à leur crédit.

C'est donc là une vraie organisation qui va très loin dans les détails, qui est très pointilleuse, qui décortique tout ce qui se dit dans le documentaire. Ils mènent des campagnes sur des bus, envoient des communiqués de presse pour parvenir à faire passer leur message.

Le documentaire Leaving Neverland a été diffusé en Flandre, il va l'être en France fin mars sur M6 et en Belgique, RTL a racheté les droits. Classic 21 sera attentive aux suites de la diffusion et prendra position si nécessaire, s'il y a un mouvement de masse, de plaintes massives. 

Suivez la séquence des Décodeurs ici

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK