Ecomatin - Marché matinal de Bruxelles

Ce n'est pas étonnant puisque c'est le lieu d'approvisionnement des commerçants et des restaurateurs. En effet, le marché matinal bruxellois, le "Mabru", c'est un peu le Rungis de la Belgique. C'est un site de 15 ha, en bordure du canal de Bruxelles. Avec d'immenses halls qui abritent des grossistes de fruits et légumes, de viande, de poisson, de crustacés, d'épicerie fine, de fleurs et de sapins de Noël.

Bref, tout ce qui alimente les commerces du centre ville et les meilleurs restaurants, le Comme chez soi par exemple. Tout ce petit monde vit la nuit. On ouvre les échoppes à 1h du matin et on les referment à 8 heures pour aller livrer les clients.

Ce que ça coûte et ce que ça rapporte

Le Mabru a les dimensions d'un site industriel. Les halls sont loués aux commerçants grossistes, et leurs clients paient un droit d'entrée. Cela rapporte quelques 3 millions et demi d'euros par an. Mais le marché matinal est une asbl. Le terrain appartient à la ville de Bruxelles et les bénéfices sont réinvestis dans l'activité, pour le plus grand bonheur des commerçants.
 

Les difficultés économiques n'ont pas réduit les achats

Les produits alimentaires (même haut de gamme) continuent de bien se vendre. Et les commerçants grossistes font la file pour pouvoir un jour s'installer sur le site. Il faut dire que les visiteurs de marque ne manquent pas.

Le marché matinal emploie 300 personnes, c'est un véritable poumon économique dans la ville. De quoi lui souhaiter longue vie encore !

Françoise Gilain

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK