Double première mondiale : une bactérie capable de prévenir le diabète et l'obésité !

Le Professeur Patrice Cani est chercheur WELBIO (Institut wallon virtuel de recherche d'excellence dans les domaines des sciences de la vie) et FNRS.

 

On compte aujourd’hui plus de 500 000 diabétiques dans notre pays.
En 2025, un Belge sur dix sera atteint de la maladie,
une personne sur trois sera en surpoids
et 15% de la population seront obèses.

 

Ces chiffres pourraient être revus à la baisse grâce à la découverte en première mondiale du Professeur Patrice Cani.  Il a constaté que le diabète de type II et l’obésité peuvent être stoppés et même guéris chez les souris grâce à une bactérie nommée Akkermansia muciniphila.

Depuis vingt ans, Patrice Cani et son équipe de l’UCL traquent les milliards de bactéries qui vivent dans nos intestins. En 2007, ils constatent que la fameuse bactérie, peu connue à l’époque, est cent fois plus présente dans l’intestin des souris minces que dans celui des souris obèses. La bactérie est alors administrée chez les souris en surpoids provoquant un amincissement évident.

Aujourd’hui cette avancée majeure vient d’être confirmée par d’autres chercheurs internationaux et publiée dans la prestigieuse revue scientifique Nature Medicine.

Depuis décembre 2015, des tests cliniques sur l’homme sont menés au sein des Cliniques universitaires Saint Luc réussissant la première étape avec succès : ils se révèlent "non dangereux" pour le corps humain. "L'avenir nous dira si les effets positifs réalisés sur la souris se confirment chez l’homme", précise le Professeur Cani. Si tel est le cas, la fabrication d’un médicament permettra non seulement de lutter contre le diabète de type II et l’obésité, mais aussi contre les maladies cardiovasculaires ou l’inflammation intestinale.

Ecoutez...

"La bactérie corrige le développement de l'obésité et du diabète induites par un régime hyperlipidique. La guérison en tant que telle n'a pas été testée chez l'animal de laboratoire. (...) C'est très important de ne pas donner de faux espoirs. Actuellement on n'a pas encore démontré qu'on arrivait à faire demi-tour complètement et à bloquer la maladie."

Professeur Patrice Cani
____________________

 

 

Il faut être certain que les tests ne sont pas dangereux pour l'homme, c'est le stade 'safety'. 

Céline Druart, docteur en sciences biomédicales à l'UCL, coordonne le projet Microbes4U.​​​​​​ Elle recherche des volontaires pour participer à l'étude clinique pour démontrer la safety sur un plus grand nombre de patients et pour montrer l'efficacité de la bactérie.

 

 

"On recherche des volontaires qui sont en surpoids ou en obésité, qui présentent une insulino-résistance et un syndrome métabolique (par exemple hypertension, cholestérol, trop de sucre dans le sang ou un tour de taille élévé). (...) Et qui ne prennent pas encore de traitement contre le diabète ou les troubles lipidiques... "

 

Pour plus d'infos sur cet appel à volontaires, le site de Microbes4U

____________________________________________________________

 

IMC - Microbes4U

Petit rappel de Microbes4U : Comment évaluer votre surpoids/obésité ?

En calculant votre IMC (indice de masse corporelle) à l’aide de la formule ci-contre.

Si votre IMC est :

  Supérieur ou égal à 25 : surpoids
  Supérieur à 30 : obésité

_______________________________________________________________________________

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK