Design et temporalité au coeur d'une exposition au Musée ADAM

Les jeunes designers au centre d'une exposition au ADAM muséum
2 images
Les jeunes designers au centre d'une exposition au ADAM muséum - © Tous droits réservés

La biennale de design contemporain se tient au musée ADAM (Art & Design Atomium Museum) à Bruxelles jusqu’au 4 novembre 2018. 

Le ADAM Muséum a ouvert ses portes il y a moins de 3 ans sur le plateau du Heysel. Arnaud Bozzini, directeur du musée ADAM explique les origines du musée: "L'idée était de mettre des infrastructures culturelles dans le Nord de la ville. L'Atomium a acheté une collection privée qui existait à Bruxelles. Elle avait comme spécificité de s'intéresser à l'impact des plastiques sur la création, surtout en design et un peu en art, et on en a fait la collection du musée et l'exposition permanente."

Une collection permanente 100% plastique

Cette collection, c'est celle de Philippe Decelle. Il s'est un jour rendu compte en voyant une chaise plastique du designer Italien Joe Colombo abandonnée dans la rue, que la société d'aujourd'hui a la mémoire bien courte: "elle brûle aujourd'hui ce qu'elle a adoré hier." Au fil des années, Philippe Decelle a ainsi accumulé des centaines de pièces en plastique des années 60 à nos jours.

Une partie de ces pièces en plastique font donc partie de l'exposition permanente du musée ADAM. Il s'agit d'objets du quotidien: une radio, une chaise, un réveil, mais aussi des grandes pièces de designers connus des années 50.

La collection donne parfois lieu à des dialogues intergénérationnels curieux. C'est en effet l'occasion de montrer aux jeunes générations que le téléphone portable n'a pas toujours existé par exemple. Les téléphones en plastique que l'on découvre dans l'exposition sont de couleur rouge et sont surtout fixes, placés dans le coin d'une pièce. 

10 designers mis au défi

L'exposition temporaire "Design Generation", invite le spectateur à regarder le design de manière différente en dévoilant la valeur profonde de ce métier qui, depuis un siècle, témoigne et souvent préconise les changements de notre société.

Pour cette eposition, Arnaud Bozzini, directeur du musée ADAM, a demandé aux 10 bureaux de design de travailler la temporalité de leur oeuvre: le passé, le présent et le futur.

Dans cette exposition, 10 designers ont travaillé sur l'exposition avec un regard sur la temporalité: Le but de l'exposition est de faire dialoguer la nouvelle génération de designers avec le design de la collection permanente de l'ADAM musée. Chacun des designers a donc choisi une pièce de la collection permanente en plastique et a du faire un parallèle avec son travail actuel pour ensuite le projeter dans le futur.

Ronane Hoet, designer, fait partie de l'un des 10 bureaux sélectionnés et était présente en studio pour nous expliquer le résultat de son travail pour l'exposition. 

Tout est parti de l'objet en plastique choisi: un calendrier. Pour le lier à son travail actuel, Ronane Hoet a choisi le thème des vœux de fin d'année. Chaque année, le bureau de design pour lequel travail met un point d'honneur à réaliser une nouvelle création artistique pour leurs vœux de fin d'année et ce depuis près de 30 ans. il s'agit d'une création propre, un travail plus personnel qui représente leurs valeurs. "L'idée pour l'exposition c'était de faire la carte de vœux de 2050. Le résultat est surprenant" explique Ronane Hoet. 

Pour en savoir plus sur le musée ADAM et sur cette exposition, réécoutez l'interview ci dessous.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK