Des podcasts pour enfants : la nouvelle histoire du soir

Le podcast de fiction, du cinéma pour les oreilles !
Le podcast de fiction, du cinéma pour les oreilles ! - © Pixabay

Les podcasts, c’est l’avenir, alors autant commencer tôt et bien ! Les podcasts pour enfants ont de plus en plus de succès. Le mouvement a débuté aux Etats-Unis, où le modèle économique est déjà bien en construction. Comment expliquer cet intérêt ? 

De multiples avantages

L'objectif premier est d'éloigner les enfants des écrans. Mais il n'y a pas que ça !

Les podcasts pour enfants sont aussi prônés par tout un discours sur les bienfaits de l’ouïe, qui serait moins isolante que l’écran et encouragerait le dialogue. Les enfants ont en effet souvent envie de poser des questions à la fin des podcasts.

L’ouïe sollicite bien d’autres choses. Elle ne rend pas passif et nerveux, elle stimule la concentration, l’immersion, le rapport au temps et surtout l’imagination. Car le podcast de fiction, c’est du cinéma pour les oreilles, avec l'avantage qu'en utilisant leur audition uniquement, les enfants se créent tout un monde.

L’enjeu pour les producteurs et productrices de podcasts pour enfants est donc de réussir à construire une histoire et à réaliser une création sonore qui accrochent l'oreille dans le récit.


Qui sont les producteurs de podcasts aux Etats-Unis?

Les grands acteurs traditionnels sont les diffuseurs public, comme la NPR, ainsi que des studios de podcasts indépendants.

Mais ce qui change la donne, c’est l’arrivée de Pinna, une plateforme payante d’histoires et d’émissions scientifiques pour les petits, une application propre de podcasts à télécharger sur son smartphone. Elle est proposée par le grand réseau de podcasts américain Panoply, créé par le média Slate, sur un modèle un peu équivalent à Netflix.

Le coût de l'abonnement mensuel est de 7,99 dollars par mois, ce qui n’est pas vraiment donné, mais avec un slogan prometteur et éloquent : Screen free. Ad free. Guilt-free., autrement dit sans écran, sans pub, sans sentiment de culpabilité.

 

Des podcasts en français ?

Il n'existe pas encore de studio de production ni d’application propre dédiée aux podcasts en français pour enfants. Par contre, une belle initiative a été lancée en septembre par France Inter : 'Une histoire et... OLI'.

Ce sont des contes pour les 5-7 ans, imaginés et racontés par des auteurs connus : Delphine De Vigan, Yannick Haenel, Katherine Pancol, Alex Vizorek…. L’exercice n’est pas évident parce que les podcasts pour enfants ne sont pas une simple mise en son de texte comme le propose le livre audio. 

On peut écouter ces podcasts ici, sur le site de France Inter et dans l’application de podcast de son smartphone. On peut donc aussi les télécharger et les écouter hors ligne.

Audible, le service d'Amazon, propose aussi des histoires pour les petits. Il est plus pratique d’avoir tout un catalogue de qualité dans une appli que de devoir télécharger des mp3 ou acheter des CDs.


Les enfants, des auditeurs réfléchis

En tous cas, le marché reste à explorer, surtout au vu des résultats d’une étude qui a été menée par Kids Listen, une association américaine qui prône des contenus audio de qualité pour les enfants. Cette étude portait sur les habitudes d’écoute de podcasts chez les enfants et a montré que :

  • 80% des enfants écoutent un podcast plus d’une fois
  • près de 20% écoutent un épisode au moins 10 fois (comme nous le faisions avec nos VHS ou nos cassettes audio)
  • ils préfèrent les longs formats (15-20 min voire plus de 30 min)
  • 73% écoutent chez eux, 68% lors de longs voyages/trajets, 58% pendant leurs trajets quotidiens
  • 53% écoutent en groupe, en famille ou avec des amis

Cette étude contredit les croyances selon lesquelles les enfants ont une faible capacité d’attention et leur engagement avec un contenu dépend d’un écran. Les enfants sont en réalité des auditeurs profondément réfléchis.


Une autre façon de raconter l'histoire du soir

Par ailleurs, il est évident que le fait de donner un podcast à écouter à son enfant ressemble bien plus au geste de lire une histoire que de le planter devant une télé.

Quand les parents sont trop fatigués pour lire une histoire le soir ou quand ils galèrent un peu au moment du brossage des dents.. pourquoi ne pas, de temps à autre, se faire aider par un podcast ?

Le podcast peut être d’ailleurs une jolie occasion de créer un nouveau rendez-vous, de nouveaux rituels familiaux !

VIDEO - Découvrez ici un épisode de 'Une histoire et ...OLI"

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK