Des masters en anglais : l'avenir pour les diplômés ?

 

 

Le Forum en parle avec :

Philippe HAMBYE, membre du Conseil de la langue française et de la politique linguistique à la Fédération Wallonie-Bruxelles et professeur de sociolinguistique à l’UCL : "Une bonne partie de la science se fait en anglais, il est donc parfois plus facile, ou nécessaire de donner les cours en anglais. Il y la question de l'insertion socio-professionnelle. Il y a aussi l'idée que l'anglais est un produit d'appel qu'on va proposer indépendamment de préoccupations pédagogiques."

 

Pierre DEHOMBREUX, doyen de la Faculté polytechnique de l'Université de Mons et ancien vice-recteur aux relations internationales : "Ça reste essentiel de rester centré sur les contenus, la langue est un problème qui n'est pas au premier plan."

 

Julien NICAISE, administrateur de l’Arès (Académie de recherche et d’enseignement supérieur : "Les trois principaux domaines concernés sont les écoles polytechniques, les écoles de commerce, les métiers liés aux sciences de l'informatique. Des milieux professionnels où tout se fait en anglais."

"Un master ne peut pas comporter plus de 50% de ses activités dans une autre langue que le français. Il peut y avoir des dérogations moyennant un dossier remis au gouvernement, en fonction de l'intérêt de l'étudiant, de l'institution, mais aussi du rayonnement international et professionnel du master en question."

 

Nathalie VAECK, vice-rectrice à l’Enseignement, aux apprentissages et à la qualité à l’ULB : "Les professeurs qui enseignent en anglais ont bien sûr une formation adéquate. Nous choisissons les cursus les plus adaptés pour une anglicisation. Les enseignants sont soit anglophones, soit parlent l'anglais couramment. Ils utilisent l'anglais dans leurs recherches propres."

____________________________________

 

Ecoutez...

 

__________________________________________________________________________

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK