Des étrangères indésirables et l'administration française 1938-1942

Des Étrangères Indésirables et l'administration française 1938-1942
Des Étrangères Indésirables et l'administration française 1938-1942 - © Tous droits réservés

La catégorie d'Étranger(ère) Indésirable apparaît de façon massive au sein de l'administration du ministère de l'Intérieur français tout au long des années 1930.

 L’adoption du décret du 12 novembre 1938 permet l'internement de toute personne qualifiée d'Indésirable, mais reste utilisée par les administrations de l’État Français après 1940. En étudiant parallèlement les décisions des administrations centrales et les pratiques locales du service des Étrangers de la préfecture de Marseille entre 1938 et 1942, l’historienne Aurélie Audeval revient ainsi sur la question des continuités de l’État "au quotidien" en matière gestion des Indésirables : contrôle des Étrangères, internement des femmes, celui des femmes, traitement différencié des populations par l’État en raison du genre, usages de la qualification d'Indésirable, à une période où le maintien des individus dans des rôles sociaux différenciés, productif et reproductif, devient un enjeu central des politiques publiques. Enfin, la notion d’indésirable se pose avec acuité dans la question de la mise en place de la Shoah en France, et plus précisément sur les dynamiques propres à l'appareil d'État français. Aurélie Audeval pose enfin la question des liens entre le développement des pratiques d'État envers les Indésirables dès les années 1930 et la décision de livraison des Juifs et Juives étrangères de zone sud en 1942.

 

Aurélie Audeval propose une conférence à l' Université des Femmes ce mardi 18 avril à 18h00 : Les Étrangères Indésirables et l'administration française 1938-1942. Socio-histoire d'une catégorisation d'État

Et aussi