Des courses plus chères sur internet qu'au supermarché

La plupart des produits coûtent la même chose au magasin et sur internet. Mais pas tous. Le journal flamand De Standaard compare les prix de 25 produits achetés au Colruyt d’Alost d’une part et sur la plateforme de course en ligne de Colruyt, Collect & Go, d’autre part. Verdict : quelques produits coûtent beaucoup plus cher en ligne. Un pot de sauce spaghetti d’un demi-kilo par exemple : 1,45€ en magasin, 2,49€ sur internet. C’est 72% plus cher. Le jus d’orange, le lait de soja, les pâtes à tartiner et les bonbons au chocolat coûtent 20 à 43% plus chers.

Voilà pour les exemples présentant le plus de différence. Cela dit, 9 produits sur 10 a le même prix online et offline. Sur l’ensemble d’un caddie moyen, la différence à la caisse est de l’ordre de 1 à 3% (frais de service de Collect & Go inclus).

Distinguer les promotions en magasin et sur internet

L’explication est simple : Colruyt, avec sa politique tarifaire du prix le plus bas, adapte ses prix aux concurrents localement et de manière distincte dans les magasins et sur internet. Si un concurrent ne fait une promotion que dans son magasin et pas sur internet ou qu’il n’a simplement pas de service de course en ligne, Colruyt n’adaptera son prix qu’en magasin. " C’est notre promesse, être le moins cher, rappelle Guy Elewaut, porte-parole de Colruyt Group. Nous aurons toujours les meilleurs prix sur internet et en magasin mais une baisse de prix en magasin n’induira pas automatiquement une baisse de prix sur internet. Nous considérons ces deux canaux comme des services distincts et donc à des prix parfois différents en fonction de la concurrence ".

Si le supermarché voisin du Colruyt d’Alost propose une promotion sur la sauce spaghetti, par exemple, mais que ce magasin ne propose pas de faire ses courses sur internet, Colruyt adapte son prix, à la baisse, dans son magasin physique, mais pas sur son site.

Vu sa politique, Colruyt s’aligne sur le concurrent le moins cher. Mais comme les chaînes de hard discount ont des magasins physiques et très souvent pas de service de collecte des courses en ligne, les prix ont tendance à être tirés vers le bas en magasin mais moins sur internet. D’où cette différence. " Si un jour Aldi se lance dans les courses en ligne et qu’ils ont de meilleurs prix que nous sur internet, nous baisserons immédiatement les nôtres sur internet aussi " promet Guy Elewaut.

Des politiques tarifaires différentes chez les concurrents

Dans d’autres chaînes, on garantit que les prix seront toujours les mêmes online et offline. Chez Carrefour par exemple Baptiste Van Outryve, porte-parole, explique que chaque fois qu’un nouveau prix est encodé, il l’est dans 3 systèmes : " Ce prix s’affiche sur les petits panneaux digitaux en rayon, aux caisses et sur le site internet. Ce sera toujours le même prix dans ces trois systèmes. Une différence de prix entre le rayon, la caisse et vos courses sur internet est impossible ".

Même son de cloche chez Delhaize : " Nous avons une politique tarifaire nationale et omnichannel explique Roel Dekelver. Nos clients payeront toujours exactement la même chose dans un magasin à Blankenberge, à Bruxelles, à Arlon et sur internet (NDLR : cela est vrai pour les magasins intégrés uniquement, les affiliés et les franchisés ont leurs propres prix). On réalise que nos clients ne sont jamais 100% online. Ceux qui font leurs courses sur internet viennent aussi dans nos magasins. C’est plus transparent, dès, lors d’avoir les mêmes prix partout ".

Cette différence de prix est donc propre à la politique tarifaire de Colruyt et son approche par canal de vente distingué.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK