Des bébés génétiquement modifiés en Chine ?

Des bébés génétiquement modifiés en Chine ?
Des bébés génétiquement modifiés en Chine ? - © Tous droits réservés

Exploit ou acte immoral ? Le scientifique He Jianku affirme avoir modifié l'ADN de deux embryons. Une déclaration qui n'a pas fait l'unanimité.  

 

Ce n'est pas de la science-fiction. Il est aujourd'hui techniquement possible de modifier génétiquement des embryons. Pour cela, il existe un outil simple mais révolutionnaire : les ciseaux génétiques. Ils permettent de remplacer n'importe quel gène, quel que soit l'organisme vivant traité. Le scientifique chinois He Jianku en aurait lui-même fait l'expérience sur des humains en modifiant l'ADN d'embryons de jumelles. L'objectif ? Les protéger du sida contracté par leur père. Mais l'argument du chercheur est remis en cause. 

Un acte éthique ? 

Ces « bébés OGM »  alimentent le débat au sein de la communauté scientifique. Tandis que certains crient victoire, d'autres rappellent que cette opération « soulève des questions éthiques, sociales et de sécurité. » Autre point sensible : la bonne foi de He Jianku est discutée. Une étude récente suggère que le gène modifié par le scientifique pourrait accroître les capacités cérébrales des jumelles. Un objectif dissimulé qui ferait de ces bébés les premiers « humains augmentés » génétiquement. 

La justice chinoise a décidé de poursuivre He Jianku pour ses recherches menées illégalement. 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK