Démocratie en question(s): 8 épisodes à écouter dès maintenant

.
. - © Tous droits réservés

Deux ans après Autopsies, Arnaud Ruyssen propose, en collaboration avec le soutien du Fonds du Journalisme, une nouvelle série consacrée à la démocratie : Démocratie en Question(s).

Élections manipulées, apparition de démocraties dites "illibérales", poussée des populismes, défiance des citoyens et montée de l'abstention électorale… Plusieurs faits d’actualité amènent à le constater : la démocratie est réellement en question aujourd’hui. Voire, selon certains observateurs, en faillite.

Sur la base de ces constats, convoque expertises et points de vue autour de questions centrales : La démocratie peut-elle s’auto-détruire ? Le populisme est-il la cause du problème ou un de ses symptômes ? Allons-nous demain être gouvernés par un algorithme ? L’Union européenne est-elle… une catastrophe démocratique ? Disposons-nous encore d’un véritable espace public, ou sommes-nous isolés dans une bulle de solitude ? Un autre modèle de démocratie est-il possible ?

Chaque épisode rassemble des éléments de réponses collectés auprès d’experts -parmi lesquels Vincent de Coorebyter, Cynthia Fleury, Paul De Grauwe, Raffaele Simone, Antoinette Rouvroy…- et appuyés d’illustrations sonores.

Tous les épisodes ci-dessous

Et si la démocratie était en train de faire faillite? - Episode diffusé le 07/07

Il y a quelques mois, le philosophe italien, Raffaele Simone recensait, dans un essai – couronné du prix du livre européen – tous les dangers qui pèsent, selon lui, sur nos démocraties occidentales : dégringolade voire désintégration des partis traditionnels, irruption de mouvements populistes, évaporation du pouvoir politique en dehors du cadre d’action des états, défi migratoire... Pour lui l’affaire est entendue, notre démocratie est arrivée à la fin d’un cycle.

Alors, dans ce premier épisode de "Démocratie en question(s)", nous avons mis la question sur la table : notre démocratie sociale-libérale pourrait-elle purement et simplement disparaître ? Avis croisés de l’écrivain David Van Reybrouck, de la psychanalyste Cynthia Fleury, de l’économiste Paul De Grauwe, du philosophe du droit Benoît Frydman, du président du CRISP, Vincent de Coorebyter, de la rectrice de la VUB, Caroline Pauwels et de Raffaele Simone.  Tous se rejoignent sur un point : il est urgent de prendre conscience des dangers qui pèsent sur la démocratie pour inventer des solutions nouvelles. 

Migrations, insoluble problème politique? - Episode diffusé le 14/07

 

Depuis 2015, la question migratoire s’est progressivement imposée comme LE débat politique le plus polarisant dans nos démocraties occidentales. Une crise de l’accueil devenue une politique et sur laquelle capitalisent, en particulier, les partis populistes et les partis d’extrême droite.

Mais quel est exactement le problème ? A-t-on affaire à une crise ou à une vague de fond ? Pourquoi l’islam fait-il tellement peur à une large partie de la population ? Quelles solutions au plan global et au plan national ?

Pour ce deuxième épisode de "Démocratie en question(s)" nous avons recueilli les avis de la psychanalyste Cynthia Fleury, du philosophe du droit Benoît Frydman (ULB), de président du CRISP Vincent de Coorebyter,de l’économiste Paul De Grauwe (London School of Economics) et de l’écrivain italien Raffaele Simone. Tous soulignent l’enjeu essentiel que constitue ce défi migratoire, pour les années qui viennent.

 

 

 

 

Populisme, maladie de la démocratie ou symptôme d'une démocratie malade? - Episode diffusé le 21/07

C’est une tendance lourde de nos démocraties occidentales. Partout, les mouvements populistes gagnent du terrain en ce moment : élection de Donald Trump aux États-Unis, présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle française, constitution d’un gouvernement anti-système en Italie… La liste est longue !

Mais qui sont ces leaders et ces mouvements populistes qui conjuguent souvent simplismes, nationalisme et xénophobie ? Sont-ils une gangrène de notre démocratie ou au contraire le symptôme d’une démocratie malade ?

En 40 minutes, ce documentaire radio prend le temps de répondre à ces questions, en croisant les avis de la psychanalyste Cynthia Fleury, de l’écrivain flamand David Van Reybrouck, du philosophe du droit Benoît Frydman (ULB), de Caroline Pauwels (professeure de sciences de la communication à la VUB), du président du CRISP, Vincent de Coorebyter, et de l’économiste Paul De Grauwe (London School of Economics).

Le capitalisme aura-t-il la peau des états ? - Episode diffusé le 28/07

Historiquement, le capitalisme et la démocratie sont nés dans le même creuset du libéralisme politique. Mais aujourd’hui, alors que les états semblent souvent bien désarmés face aux grandes multinationales, obligés à une course vers le bas qui grève leurs finances publiques, on peut se demander si le capitalisme et la démocratie ne sont pas en train de devenir contradictoires. Avec la globalisation et la révolution technologique, les lois du marché s’exercent à une échelle mondiale alors que le pouvoir des états s’arrête à leurs frontières.  

Le capitalisme aura-t-il, dès lors, la peau des Etats ? Démocratie en question(s) tente d’y répondre en croisant les avis de Paul De Grauwe (professeur à la London School of Economics), du philosophe du droit Benoît Frydman (ULB), du président du CRISP Vincent de Coorebyter, et de l’écrivain David Van Reybrouck.

L’Union Européenne : une illusion de démocratie ? - Episode diffusé le 04/08

L’Union Européenne est au cœur de tous les enjeux dans la crise de nos démocraties occidentales : accueil des migrants, aspirations à davantage de justice sociale et fiscale, peur d’une perte de souveraineté, d’une dissolution des identités,… Face à cela, les institutions européennes peinent à convaincre. Elles sont considérées, par les citoyens,  comme désincarnées, peu démocratiques et peu lisibles.

Alors, l’Europe est-elle une illusion de démocratie ? Dans ce 5ème épisode de "Démocratie en question(s)", nous posons la question à la philosophe Cynthia Fleury, à Benoît Frydman, président du centre Perelmann de Philosophie du droit à l’ULB, à Paul De Grauwe, professeur à la London School of Economics, à Vincent de Coorebyter, président du CRISP ainsi qu’à l’écrivain David Van Reybrouck.

Google, Facebook,… Glisse-t-on vers une algorithmocratie ? - Episode diffusé le 11/08

Dans tous les secteurs de nos vies, nous laissons des données qui permettent à de grands acteurs de l’internet (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft,…) d’établir nos profils de consommateurs, d’électeurs ou encore d’assurés. Face à cela, les états apparaissent souvent bien en retard et désarmés. L’affaire Cambridge Analytica l’a démontré à souhait.

Alors, est-on en train de progressivement glisser vers une algorithmecratie ?  Nous avons posé la question à Antoinette Rouvroy, chercheuse au FNRS et à l’Université de Namur, c’est LA spécialiste de la "gouvernementalité algorithmique", un concept qu’elle prend le temps de nous détailler dans ces 40 minutes de documentaire radio.

La Suisse, une démocratie idéale ? - Episode diffusé le 18/08

A l’heure où beaucoup de citoyens aspirent à revoir nos modèles de démocratie pour y insuffler davantage de participation, le modèle Suisse vient immanquablement sur la table.  Au fil de leur histoire, les Suisses ont en effet développé un système de démocratie semi-directe très abouti qui place, entre les mains des citoyens, une série de "garde-fous" pour la démocratie parlementaire.

Pourtant, ce système n’a pas empêché le populisme de se développer.  Le premier parti de Suisse, l’UDC,  qui compte pratiquement un tiers des voix aujourd’hui, est un parti nationaliste et xénophobe, connu pour ses campagnes chocs, notamment sur l’Islam.

Alors, la Suisse est –elle vraiment une démocratie idéale ?  Nous sommes allés sur place pour trouver réponse à cette question.

Comment réenchanter la démocratie ? - Episode diffusé le 25/08

Au huitième et dernier épisode de cette série "Démocratie en question(s)", on se projette dans l’avenir, en quête de solutions.  Depuis un moment déjà, l’écrivain flamand David Van Reybrouck préconise de revoir notre démocratie représentative fondée sur des élections.  Selon lui, "nous sommes devenus des fondamentalistes du vote, ce qui est une bizarrerie de l’histoire".

Alors, faut-il ajouter, à côté du parlement élu, une assemblée citoyenne qui pourrait délibérer et même légiférer sur des sujets de société ?  Dans ces 40 minutes de documentaire radio, nous croisons le point de vue de David Van Reybrouck avec ceux de Vincent de Coorebyter (président du CRISP), Cynthia Fleury (philosophe et psychanalyste) et Benoît Frydman (professeur de philosophie du droit à l’ULB).

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK