Début janvier, c'est la saison des amours en ligne

Il y a un pic de connexions aux sites de rencontre le premier dimanche de janvier
Il y a un pic de connexions aux sites de rencontre le premier dimanche de janvier - © Tous droits réservés

Nous sommes le 8 janvier. Et ça ne se ressent peut-être pas comme ça, mais c'est la saison des amours... En tout cas, sur les sites de rencontres: sur Tinder, Meetic, adopteunmec.com, entre janvier et la Saint-Valentin, le trafic et les inscriptions atteignent chaque année leur sommet. Plus d'un jeune sur quatre entre 18 et 25 ans y est inscrit. C'est le cas d'une personne sur dix au-delà de 36 ans.

Le pic s'amorce en général le 26 décembre. La scène est connue des célibataires. La veille, au dîner familial de Noël, une grande tante (pour faire la conversation), un arrière-cousin (les yeux plein de compassion) vous souhaite de (re)trouver quelqu'un, cette année. Le réveillon du nouvel an arrive et vous êtes invité à un de ces soupers où il n'y aura que des couples. Et puis il y a le 1er janvier. Et sur Facebook, chacun étale ses bonnes résolutions.Le contexte est prêt.
Les fêtes passent. Le premier dimanche de janvier (le 6 cette année) le pic de connexion annuel est atteint.

La période faste s'étale encore un peu jusqu'au 14 février, la Saint-Valentin. Le site Meetic enregistre en France une hausse des inscriptions de 20% par rapport à la normale sur la période entre Noël et la Saint-Valentin. La hausse est de 30% sur Match. 

Plus de chances de trouver l'âme sœur ?

D'après une étude réalisée par le site de rencontre match.com, "ceux qui décident de draguer en janvier sont 15% plus susceptibles de rencontre quelqu'un". Après s'être trouvé en ligne et s'être envoyé des messages, les personnes se rencontrent physiquement plus rapidement. Le premier rendez-vous a lieu plus rapidement quand on se rencontre en début d'année: 10 semaines à se rencontrer hommes, 8 semaines à se rencontrer femmes. La rapidité de la rencontre, c'est un peu l'argument de vente des sites de rencontre en ce début d'année.


Or, on se rend compte, en réalité, plus l'échange de messages a été long avant la première rencontre, plus il y a des chances que la rencontre fonctionne. Une étude récente menée par une équipe conjointe de l’université West Virginia et celle de l’Illinois, relayée par theconversation.com, avait pour objet le succès d’un rendez-vous réel après un premier contact en ligne. "Dans la plupart des cas, après la première rencontre en face à face, on remarque une baisse de l’attraction. Cependant, ce coup de mou est tempéré par la durée et la quantité des interactions en ligne: plus le nombre de messages échangés était important, moins ce sentiment de désillusion était observé."

Pour tenter d'augmenter la qualité de cette première relation en ligne, les applications et les sites de rencontre travaillent à une nouvelle manière de se rencontrer en ligne qui : la réalité virtuelle.  Un moyen de parvenir à une interaction encore plus proche de la réalité que les échanges de messages, avant de se rencontrer dans la  vraie vie.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK