De l'importance de dédiaboliser les jeux vidéo

"Il y a un fléau en île-de-France, c'est le décrochage scolaire. A la racine de ce fléau, la drogue, l'alcool et les jeux vidéo, qui sont aussi une autre forme d'addiction". C'est signé Valérie Pécresse, présidente de la région île-de-France.

C'est pour contrer ce genre de pensée raccourcie, pour mettre en valeur les qualité développées par les "gamers", que cette exposition a lieu.

Deux universitaires qui ont participé à la création de cette exposition sont avec nous :

  • Olivier Servais, professeur d’anthropologie à l’École des sciences politiques et sociale de l’UCL
  • Thibault Philippette, professeur invité à l’École de communication de l’UCL

Non, les jeux vidéo, ce n'est pas le diable.


 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK