"Dans les angles morts", une maison garde t-elle des souvenirs?

"Mon chien stupide", cynique et salvateur
"Mon chien stupide", cynique et salvateur - © Tous droits réservés

Fin février 1979, Chosen, petite ville étriquée et appauvrie, en passe d’être repeuplée par de riches New-Yorkais.

George Clare rentre chez lui et trouve sa femme assassinée. Leur fille de trois ans, seule dans sa chambre, est saine et sauve. Pour le shérif Travis Lawton, George est le premier suspect.

Huit mois plus tôt, le couple avait acheté la ferme des Hale pour une bouchée de pain, George omettant de dire à sa femme que les anciens propriétaires, acculés par les dettes, s’y étaient suicidés, laissant trois orphelins, Eddy, Wade et Cole.

Dans les angles morts est aussi l’histoire des frères Hale, et celle de la maison de leur enfance.

Quatrième de couverture

Portrait riche et complexe d'un psychopathe, d'un mariage aussi, ce roman étudie dans le détail les diverses cicatrices qui entachent des familles très différentes, et jusqu'à une communauté tout entière.

Les références

Dans les angles morts " d’Elisabeth Brunbage, paru en Livre de Poche, le conseil-lecture de Pierre André de la Librairie La Licorne à Bruxelles

 

Lire un extrait

 

 

 

L'avis

Les personnages sont incarnés et profonds

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK