Dans la peau d'un prévenu

Dans la peau d'un prévenu
Dans la peau d'un prévenu - © FILIP DE SMET - BELGA

Il y a quelques jours, Fabrice Gérard a accompagné un jeune homme de 28 ans, originaire de Molenbeek, au tribunal correctionnel. Il est poursuivi pour une série d'effractions commises en 2015.

Le 11 juin 2015 notamment où avec 2 complices, il s'introduit par le soupirail chez une dame de 81 ans, la menace, lui vole des bijoux et plusieurs milliers d'euros, avant de se faire interpeller quelques jours plus tard par les forces de l'ordre.

Des faits pour lesquels il risque 9 ans de prison ferme, peine réclamée par le ministère public et pour lesquels il est en récidive puisqu'il a déjà été condamné pour un home jacking en 2011. Le prévenu nous donne rendez-vous quelques minutes avant son jugement. Libéré sous condition depuis plus d'un an, il n'a qu'une chose en tête : éviter le retour à la case prison

 

Direction la 47ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles.

Huit ans ferme ! Dans son jugement, le tribunal a retenu la violence des faits, le fait que les victimes sont des personnes âgées et le préjudice psychologique qu'elles ont subi. Dans le chef du prévenu, une absence de remise en cause qui le rend susceptible de récidiver. Se pose alors la question de son arrestation immédiate : le risque que le prévenu tente de fuir est grand estime le ministère public. Le jeune homme est en passe de trouver un boulot rétorque l'avocate du prévenu et il n'a pas d'argent pour se mettre en cavale...

 

Le tribunal se retire

La juge prononce l'arrestation immédiate. Le prévenu est menotté et envoyé à la prison de Saint-Gilles. Il dispose d'un mois pour faire appel de sa condamnation.
Si un appel est interjeté, son avocat pourra alors plaider chaque mois une libération sous condition devant le chambre du conseil. En attendant, le voilà incarcéré depuis quelques jours à la prison de Saint-Gilles, l'une des prisons en Belgique où les moyens pour la réinsertion sont les plus faibles.

 

Fabrice Gerard

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK