D'où vient le concept de bronzage?

L'invention du bronzage
L'invention du bronzage - © Tous droits réservés

Chaque jour Nicolas Buytaers vous fait découvrir une curiosité pour laquelle il a eu un coup de cœur. Aujourd'hui, une question de circonstance : quand le bronzage a-t-il été inventé ?

Le 1er juillet 1928, le magazine américain Vogue publie dans son numéro d'été cet article au titre explicite : " Etre ou ne pas être hâlée ? " Cet été-là, la question du bronzage fait donc débat... car il y a deux camps : celui de ceux qui profitent du soleil et s'y exposent et les autres, ceux qui fuient plus que jamais le soleil... Car être pâle est synonyme de beauté !

La pâleur, synonyme de beauté ?

Pour comprendre ce canon de beauté, il faut retourner quelques siècles en arrière, où la blancheur est synonyme de pureté chez les Grecs. À l'ère chrétienne, être pâle signifie être pur... et comme le Bien s'oppose tout naturellement au Mal, être pâle c'est être pur et beau tandis qu’être hâlé ou avoir des rougeurs nous place du côté du Mal.

Tout va s’accentuer avec la pâleur cadavérique des Romantiques du 18ème siècle. Arrive alors cette fameuse révolution culturelle..

Le bronzage, une véritable révolution

Car pour Pascal Ory, Professeur à la Sorbonne et auteur de l’ouvrage " L'invention du bronzage ", le bronzage est bel et bien une révolution culturelle. En 150 pages, il explique comment les années 20 ont joué un rôle important dans cette révolution culturelle... mais aussi et surtout philosophique, commerciale, scientifique et politique !

De nombreux facteurs expliquant l'apparition de ce phénomène ont émergé durant l’entre-deux guerres.

  • Il y a d'abord des personnalités : Coco Chanel en fait partie. Dès les années 20, elle diffuse des photos d'elle en train de profiter du soleil. Coco est une femme moderne, indépendante et elle va servir d'exemple. Tout comme Suzanne Lenglen, la joueuse de tennis, avec ses cheveux courts et ses jupes au-dessus des genoux.
  • Il y a ensuite des courants scientifiques : la première moitié du 20e siècle est marquée par l'émergence d'établissements qui proposent de soigner (à défaut de guérir) certaines maladies par des cures de soleil.
  • Il y a également une avancée technologique : en 1927, le couturier et parfumeur Jean Patou lance " L'Huile de Chaldée " la première lotion solaire qui d'après sa publicité " adoucit et bronze la peau " ! Cette huile servira de modèle quelques années plus tard au futur géant L'Oréal qui proposera son " Ambre solaire ".
  • Et puis en été 1936, il y aura les premiers congés payés, ces vacances où le farniente est de mise, ces moments de détente où l'exposition au soleil est signe d'une certaine aisance !

Mais ce n'est pas tout, il y a encore pas mal de choses à découvrir dans cette histoire du bronzage. Une Histoire avec un grand H faite de petites histoires où l'on apprend qu'avant la Première Guerre Mondiale, les vacances d'été s'étendaient de la mi-juillet au 1er octobre pour que les enfants d'agriculteurs puissent aider leurs parents dans les champs ! Où l'on découvre que les lunettes de soleil sont aussi nées dans les années 30. Où l'on s'étonne quand on lit qu'avant les années 20, une personne qui bronzait son corps sur une plage n'exposait QUE ses pieds et ses mollets.

Des histoires à découvrir dans " L'invention du bronzage, essai d'une histoire culturelle " de Pascal Ory, paru chez Flammarion. Un ouvrage mis en avant par Nicolas Buytaers dans sa chronique découverte, à revoir ci-dessous.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK