Cyclistes, cette chanson peut vous sauver la vie

Sécurité routière
Sécurité routière - © Bike for Brussels/Mortierbrigade

Deux campagnes de sensibilisation très créatives, qui visent les usagers de la route, se sont télescopées cette semaine. Ce sont deux campagnes très complémentaires, même si, à la base, elles ne visent pas le même public.
 

1. La campagne 'Safety earworms'

La première émane de Bruxelles Mobilité, le service public régional de Bruxelles, qui vise à assurer une meilleure fluidité du trafic dans la capitale. La campagne vise avant tout les cyclistes.

Le constat de base est le suivant : à Bruxelles, comme dans d’autres grandes villes d’ailleurs, on remarque que de plus en plus de cyclistes circulent avec des écouteurs dans les oreilles. Ils écoutent de la musique, la radio, des podcasts… et ils n’entendent plus forcément les bruits du trafic comme le vrombissement d’un moteur ou même un coup de klaxon. Ils sont moins attentifs aux informations sonores de la ville et sont donc plus susceptibles d’être responsables ou victimes d’accidents de la route.
 

Des 'vers d'oreille'

Bruxelles Mobilité s’est donc adjoint les services d’une agence de pub pour mener une campagne plutôt originale. L'agence de pub Mortierbrigade a réussi l’exploit de diffuser de la musique dans la tête des cyclistes bruxellois sans qu’ils soient obligés de mettre leurs écouteurs ! Ils restent ainsi attentifs au trafic. 

Explication : Si vous entendez 'Où t’es ? Papa où t’es ? Où t’es ? Papa où t’es ?', vous pensez immédiatement à Stromae. C’est ce qu’on appelle un 'earworm' en anglais (littéralement 'ver d'oreille' en français), c’est-à-dire un air de musique entêtant, un refrain qui peut vous rester en tête pendant des heures. Comme 'Ça plane pour moi' de Plastic Bertrand, 'Take on me' de A-ha, 'I kissed a girl' de Katy Perry…

L’idée brillante de l’agence Mortierbrigade consiste justement à se servir de ces 'earworms', ces refrains entêtants, pour dispenser les cyclistes de leurs écouteurs. Pour ce faire, Bruxelles Mobilité a donc déployé toute une série d’affiches le long des pistes cyclables les plus fréquentées de la capitale. Des posters géants qui reprennent les paroles de plusieurs chansons cultes, ce qui permet aux cyclistes de les lire, de faire directement le lien avec la chanson évoquée sur l’affiche, pourquoi pas de la fredonner et donc de rouler virtuellement en musique tout en restant attentif au trafic.


Inspirez-vous sur Spotify

Et cerise sur le gâteau sonore : Bruxelles Mobilité et son agence de pub ont même prévu une liste de chansons très populaires sur Spotify pour appuyer leur campagne.

Il s’agit d’une liste qui porte le nom de 'Earwurm' et le sceau de 'Bike for Brussels', l’initiative de Bruxelles Mobilité pour promouvoir le vélo en région bruxelloise. Cette liste sur Spotify comporte 51 chansons au refrain entêtant, de Abba, à Bon Jovi, Britney Spears, Shaggy et même Angèle.

L’idée est que vous écoutiez cette liste, chez vous, avant de monter sur votre vélo, pour que tous ces refrains vous restent en tête et que vos oreilles soient, de cette façon, complètement réceptives aux bruits du trafic, aux coups de klaxon et autres coups de frein.

La campagne Safety Earworms en vidéo

2. La campagne 'Blindmeters.com'

L’autre campagne vise, elle aussi, à sauver des vies sur la route. Elle concerne cette fois les automobilistes et en particulier ceux qui ont la fâcheuse habitude d’envoyer des SMS au volant.

Cette campagne vient cette fois de l’agence Happiness. Elle a été réalisée pour le compte de l’association P.E.V.R. : les Parents des Enfants Victimes de la Route. Elle avait été lancée il y a quelques semaines déjà en Flandre et elle vient d’être adaptée cette semaine au marché francophone. 

L’idée, c’est de faire comprendre aux automobilistes la distance réelle qu’ils parcourent en voiture, 'à l’aveugle', pendant qu’ils envoient un SMS. Pour cela, l’agence Happiness a créé un outil disponible sur le site blindmeters.com où vous pouvez retrouver les routes que vous empruntez chaque jour, pour aller au travail par exemple.

Ces routes, qui apparaissent via Google Maps, se transforment en éditeur de texte et grâce à cet outil, vous pouvez voir très concrètement la distance que parcourez en voiture lorsque vous tapez un message sur votre smartphone en conduisant, puisque l’outil blindmeters prend également en compte la limitation de vitesse qui est en vigueur sur la route sélectionnée.


Des résultats effarants

Cet outil blindmeters montre déjà qu’un seul message très court comme "J’arrive" peut représenter 210 mètres de conduite 'à l’aveugle' sur une autoroute.

Si vous tapez sur ce site la phrase "Chéri, je serai bientôt à la maison", vous constatez qu'à 30 km/h, cela représente 236 mètres. A 50 km/h, on flirte avec les 400 mètres. A 70 km/h, on est déjà à 552 mètres. Et à 90 km/h, on est à plus de 700 mètres de conduite inattentive. Et sur ces 700 mètres, les obstacles potentiels peuvent évidemment se multiplier !

Cette campagne très créative vient de recevoir plusieurs prix. Elle a décroché l’or aux Eurobest Awards et le Grand Prix au Cristal Festival qui sont deux compétitions très prisées par les publicitaires. 

La campagne BlindMeters.com en vidéo

Et suivez ici la séquence des Décodeurs !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK