Connexions - certificats verts: une bonne idée ?

Les certificats verts, c’est quoi ? En Wallonie, quand vous produisez de l’électricité verte – par différents moyens mais ici, en l’occurrence, à l’aide de panneaux photovoltaïques – vous recevez un certain nombre de certificats correspondant au volume d’électricité produite par votre installation. Que l’électricité soit consommée par le propriétaire des panneaux ou réinjectée dans le réseau électrique, le producteur (le propriétaire) reçoit le même nombre de certificats par mégawatts / heure produits. Ces certificats peuvent ensuite être revendus aux producteurs qui doivent atteindre l’objectif de 12% d’énergie vertes. Ils peuvent être revendus sur le marché ou à la Région wallonne.

La Région garantissait un prix minimum de 65 euro par certificat. Mais le succès a dépassé les attentes. Certains disent aujourd’hui que l’on a été trop généreux sur le nombre de certificats donnés par mégawatt/heure.  Et pour la Région, la facture commence à coûter cher. Le régulateur wallon de l’énergie a évalué ce coût à au moins 2 milliards et demi d’euros d’ici 2027. Par ailleurs, Elia, le gestionnaire du réseau électrique, est aussi obligé de racheter ces certificats. Pour compenser ce surcoût, Elia a commencé à facturer une contribution aux énergies vertes à l’ensemble des consommateurs wallons. D’ici quelques semaines, la contribution moyenne d’un ménage wallon sera de 89 euros par an. Mauvaise affaire pour ceux qui n’ont pas de panneaux.

Le gouvernement wallon a décidé de corriger le tir pour éviter un trop grand dérapage. Un peu seulement. Après beaucoup de discussions, il a été décidé maintenir à 65 euros le prix de rachat des certificats jusqu’à ce que l’installation soit amortie, après leur prix deviendra variable mais il restera, promet-on, " attractif ".La fin des certificats verts a sonné. Le gouvernement wallon a annoncé un nouveau mécanisme de soutien à la filière photovoltaïque. Il sera plus simple, dit-on, avec des ristournes immédiates sur la facture électrique en fonction des revenus. Il garanti un retour sur investissements en maximum 9 ans. Ce nouveau système, baptisé Qualiwatt, entrera en vigueur au 1er avril.  

Les certificats verts était-ce une bonne idée ? On attend vos réactions et vos questions sur la page Facebook de l’émission, sur Twitter avec le hashtag #Connexions et par téléphone au 02 737 33 33. Le débat se poursuit en direct, en radio, avec Robin Cornet, à 8h30 sur La Première

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK