Comment savoir si on est devenu comme nos parents?

Comment savoir si on est devenu comme nos parents ?
Comment savoir si on est devenu comme nos parents ? - © Pixabay

Comme tout le monde, Chrystelle Charlier, blogueuse (www.imparfaites.be), disait quand elle était jeune : "Jamais je ne ferai comme mes parents". Mais elle est bien obligée maintenant de faire le constat qu'elle est entrée dans la catégorie de ceux que jeune, elle appelait les vieux. Quand elle s'écoute, elle entend sa mère et sa grand-mère.

Avec humour, Chrystelle Charlier a relevé quelques caractéristiques qui prouvent bien qu'elle a passé un certain cap :

  • Elle a aujourd'hui une sorte d'obsession que les autres autour d'elle ont bien chaud. Il n'est plus possible pour elle de sortir sans parka, écharpe, gants, parapluie, mouchoir,... mais elle l'impose aussi aux autres. 
  • Elle ne sort plus sans un sac contenant un gel anti-bactérien, des mouchoirs, un téléphone, mais aussi un agenda papier, un chargeur de secours, un porte-cartes, un mini-parapluie, une petite bouteille d'eau, 53 rouges à lèvres, un spray nasal, une crème pour les mains, un baume à lèvres, le boîtier de la banque, un flacon de parfum, du déo, 12 stylos, un carnet de notes, une pince à épiler, une trousse de médicaments.... Prévoir le mal de dos, de genoux, de hanches, la fatigue, la migraine, le petit coup de stress... ça charge.
  • Comme sa mère, elle s'est mise à l'aromathérapie, à la gemmothérapie, aux huiles essentielles, aux vitamines... On peut désormais la questionner sur toutes les questions liées à l'arthrose.
  • Aujourd'hui, son frigo est toujours plein. Elle fait du stock en fonction des promos.
  • Avant elle pouvait sortir jusqu'au bout de la nuit. Aujourd'hui, comme sa mère, à 23h, il n'y a plus personne. D'ailleurs à 21.30, elle est en peignoir et pyjama. Elle paie les conséquences de chaque sortie prolongée pendant 2 semaines en moyenne. Du coup, comme sa mère, elle s'est mise au théâtre parce qu'à 23h elle est rentrée. En concert, elle choisit maintenant les places assises. Elle préfère les restos aux beuveries.
  • Elle n'a même plus l'âge de parler de bébés ! D'ailleurs, elle se rappelle à peine comment on s'en sert. Elle n'a plus vu de couches depuis 10 ans et ne donne plus de conseils à ceux qui viennent d'avoir un bébé.
  • En télé, les présentateurs d'avant lui manquent : Jean-Pierre Foucault, Alain Gillot-Pétré, Christine Ockrent, et autre Christine Bravo... Les acteurs qu'elle aimait bien jouent maintenant des rôles de papas ou de mamans, voire de papys ou de mamys, ou alors ils sont morts.
  • Elle commence plein de phrases par "Quand j'étais jeune". D'ailleurs quand elle était jeune, c'était un autre millénaire...
  • Elle appelle tout ce qui a moins de 29 ans 'les jeunes' et elle les trouve en effet jeunes et attendrissants, avec une énergie débordante qui a le don d'épuiser la sienne.
  • Sur Facebook, ses amis ne postent plus de photos de bébés, mais annoncent que leurs enfants ont passé leur bac ou ont leur première voiture. Elle ne comprend pas parce qu'il y a encore deux semaines, elle les berçait... Les enfants d'amis sont maintenant à table lors des soirées et se mêlent à la conversation de façon tout à fait pertinente.
  • Après les mariages, après les bébés, c'est maintenant la période des divorces.
  • Avec sa collègue, elle parle aujourd'hui de qualité et de durée de vie des matelas, de coussins anti-arthrose... et trouve ce type de conversations intéressant.

Vous reconnaissez-vous dans ce portrait ?

Ecoutez Chrystelle Charlier ici