Cocon musical : les bienfaits du chant pour les bébés prématurés

Introduire la musique en néonatalogie, en chantant avec les parents et soignants, au pied du lit (de la couveuse).
Introduire la musique en néonatalogie, en chantant avec les parents et soignants, au pied du lit (de la couveuse). - ©

En néonatologie à l’hôpital Erasme, à Bruxelles, des infirmières ont pris l’initiative de chanter pour les prématurés et leurs parents. Avec des résultats étonnants. Contraste entre un univers hyper spécialisé et des chants à voix nue.

In utero, le foetus entend différents sons, sur des rythmes très précis : le rythme cardiaque, le rythme respiratoire, les borborygmes intestinaux, les bruits extérieurs étouffés... Il entend en particulier ces sons pendant le dernier trimestre de la grossesse et c'est un moment que le prématuré ne va pas pouvoir expérimenter.

Au contraire, quand il arrive dans le service néonatal, le bébé prématuré est confronté à des sons très intenses, à des fréquences beaucoup trop élevées pour lui. Tous ces sons pourraient l'empêcher d'entendre les sons à sens qu'il entendait in utero. C'est pourquoi, entre autres choses, le peau à peau est essentiel.

Il faut aussi que ses parents lui parlent pour qu'il retrouve le son de leurs voix. Et c'est parfois difficile au début pour certaines femmes, très traumatisées par cette naissance prématurée, et donc en manque de mots. Elles ont parfois du mal à ressentir un sentiment d'appartenance. Le service de néonatologie va les aider à créer le lien.
 

Veiller au bien-être du bébé prématuré

De nombreuses pratiques associant les parents sont déjà en place dans le cadre de 'NIDCAP' : le respect des phases de sommeil, des horaires souples basés sur le rythme du nouveau-né, la pratique du bébé kangourou, la mise en peau à peau mère ou père-bébé, la participation au premier bain, au premier biberon, une attention particulière au niveau de bruit...

Erasme a développé cette idée de collaboration avec l'asbl Le Pont des Arts pour chanter auprès des bébés. Chanter dans cet univers très médicalisé peut paraître bien futile, voire totalement en décalage. Il y avait aussi une crainte chez certains que la musique et les chants ne perturbent le bébé. Mais très vite, les effets de détente sur les bébés et les familles ont été manifestes.


Des infirmières chanteuses motivées !

"Ce qui est une réussite dans le projet, c'est que ce n'est pas juste des gens extérieurs à l'unité qui viennent chanter, mais que des infirmières chanteuses ont montré une volonté de participer à ce projet et les accompagnent."

Les infirmières ont été ravies d'être intégrées, de travailler la voix et le répertoire. Les parents les voient différemment aussi, sous cette  casquette plus artistique, et les bébés apprécient les chants. Le chant apporte quelque chose d'autre dans cette unité qui, malgré tout, reste très médicale et source de stress pour les parents. C'est une petite fenêtre plus cool. 

Elles chantent aussi dans des langues étrangères et même si la prononciation n'est pas parfaite, ce qui compte, c'est l'envie d'être ensemble, de se rencontrer. "Une chanson dans notre langue maternelle nous va droit au coeur, on vibre d'autant plus." 

 

Des bienfaits évidents

  • Des études montrent que la voix chantée ou parlée améliore la stabilité physiologique (suppression de pauses respiratoires ou d'apnée, de bradycardie) et modifie le stade d'éveil de l'enfant, il est donc plus réceptif.
  • La voix vivante et la musique chantée ou instrumentale apaise et contribue à développer le cerveau.
  • C'est un moment de partage où les infirmières découvrent mieux la culture de la maman, si elle est d'origine étrangère. Une autre relation s'établit, basée sur le bien-être et non plus sur l'acte médical.
  • Le fait de toucher à des émotions plus profondes aide à ouvrir des soupapes : les parents partagent plus facilement leur ressenti, libèrent leurs angoisses et sont plus sereins.

 

Le Pont des Arts

Le Pont des Arts est une compagnie d'artistes pluridisciplinaires qui va chaque semaine rendre visite aux enfants hospitalisés dans plusieurs hôpitaux bruxellois. Depuis janvier 2014, la mini-chorale, composée de musiciens et infirmières chanteuses chantent avec les parents, s’ils le souhaitent bien sûr, pour leur enfant.

A la base, ils sont partis de chants traditionnels d'un peu partout dans le monde. A leur tour, les parents alimentent le chansonnier par de nouvelles chansons : celle que leur enfant 'préfère' ou du moins celle qu’il a le plus l’habitude d’entendre (qu’il a déjà entendue in utero), ou celle que les parents ont envie de lui chanter pour la première fois.

Ecoutez 'Cocon musical'

Une proposition d’Isabelle Rey avec la complicité de Quentin Jacques.
Avec : Anne Pardou, Valérie Albertyn, Nico Castiaux, Régine Galle, Dominique Slechten, Paule Goossens, Christel Hamelrijk.
Avec le soutien du Fonds d'aide à la Création radiophonique.

Le documentaire Cocon musical est un prolongement du film d'Isabelle Rey La Vie est là, diffusé sur la RTBF le 3 août 2017 et le 19 mars 2018. 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK