Ce week-end, recensez les papillons de votre jardin

Ce week-end, recensez les papillons de votre jardin
Ce week-end, recensez les papillons de votre jardin - © MirasWonderland - Getty Images/iStockphoto

Chaque été, les papillons colorent nos pelouses et prairies. Le week-end du 4 et 5 août, Natagora invite les citoyens à participer au recensement annuel des espèces communes dans leur jardin. Pour nous expliquer les raisons de ce recensement et surtout comment y participer, Jour Première recevait Anne Weiserbs, biologiste chez Natagora.

Jour Première vous propose de découvrir un insecte extraordinaire et dont on en sait pourtant peu: le papillon. Les plus anciennes traces fossiles nous montrent que ces insectes vivaient déjà sur terre il y a 201 millions d'années! Aujourd'hui les papillons sont toujours bien représentés en Belgique: on trouve environ 115 espèces différentes de papillons de jour en Wallonie et pratiquement autant pour les papillons de nuit.

Le papillon possède un cycle naturel fascinant composé de 4 stades distincts; du stade de l'oeuf il va se transformer en petite chenille, cette dernière va se transformer en chrysalide pour enfin devenir un papillon. Les papillons sont donc ce qu'on appelle des insectes à métamorphose complète.

La papillon, un insecte éphémère?

On dit souvent que le papillon ne vit qu'un jour, est-ce que c'est vrai ou bien est-ce une légende urbaine? Anne Weiserbs, biologiste chez Natagora répond à la question: "Certaines espèces sont vraiment très éphémères à l'âge adulte. Mais d'autres espèces comme par exemple la "Belle dame" ou le "Vulcain" vont vivre plusieurs mois et vont même parcourir des grandes distances. Il existe plein d'espèces différentes qui ont chacune leur écologie particulière à découvrir." Certains papillons parcourent des distances incroyables explique Anne Weiserbs, ils volent depuis la Belgique, jusqu'en Afrique: "Ces espèces là sont vraiment fascinantes. En hiver, le papillon adulte va franchir la Méditerranée. Il va pondre là-bas et ce sont ses descendants qui vont parcourir le chemin du retour. Il s'agit d'un comportement complètement instinctif, inscrit dans leur patrimoine génétique.

Bien choisir ses plantes pour attirer les papillons

Les papillons sont très dépendants des plantes. Certaines espèces ont besoin d'un type particulier de plantes pour survivre. Ce sont souvent des plantes hautes, qui vivent dans les milieux humides. Anne Weiserbs, biologiste chez Natagora explique comment faire pour attirer les papillons dans son jardin: "Il faut choisir des plantes intéressantes tant pour les chenilles que pour les adultes. Ces insectes à métamorphose complète apprécient la diversité des milieux et les jardins chaotiques où les herbes folles et orties côtoient les allées bien plantées. En privilégiant les plantes indigènes et en bannissant les produits chimiques, les chances de les apercevoir augmentent considérablement."

Participez au recensement des papillons qui a lieu ce week-end. C'est une réelle invitation à prêter un peu plus attention à ce qui se passe dans votre jardin, à observer la nature. Pour reconnaître quelles espèces sont présentes dans votre jardin, aidez-vous des outils mis en place sur le site de Natagora. Il suffira de noter, pour chaque espèce, le nombre maximum d'individus adultes que vous observez en même temps et ensuite d'encoder vos observations sur le site.

Pour en savoir plus sur ces insectes extraordinaire, réécoutez l'interview d'Anne Weiserbs ci-dessous!

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK