CALM, un logement comme tremplin pour les réfugiés

"CALM". "Comme A La Maison", le programme qui a permis l’accueil de plus de 530 personnes réfugiées en France depuis 2015, débarque en Belgique ! Ce programme met en relation des ménages bruxellois, qui désirent vivre une expérience interculturelle au quotidien, avec une personne réfugiée qui vient d’obtenir ses papiers et qui est en recherche d’un logement.

L’intégration par le logement

SINGA Asbl et des familles d’accueillants proposent un tremplin permettant une immersion linguistique, sociale et culturelle pour un nouveau départ. Car s’intégrer dans une nouvelle société et dans une nouvelle vie, ce n’est pas si facile. Quand elles obtiennent leur statut, les personnes nouvellement régularisées ont entre deux et quatre mois pour quitter le centre d’accueil. Hélas, trop court pour se loger seul. "Quand on ne connait pas le parc immobilier, ni la langue du pays, ce sont des barrières supplémentaires pour trouver un logement. C’est aussi une période durant laquelle les personnes sont extrêmement vulnérables. Quand on fait face à des logements indécents, c’est d’autant plus compliqué par la suite pour chercher un emploi et tout simplement démarrer une vie normale", insiste Chloé Overlau coordinatrice à l’Asbl SINGA.

Un encadrement assuré par SINGA

Qui peut donc inviter chez soi un réfugié ayant obtenu son statut ? Tout ménage qui a une chambre libre sur le sol bruxellois et qui a envie d’une cohabitation interculturelle enrichissante, de 3 à 9 mois ! Une belle aventure qui possède parfois ses limites, comme l’indique Chloé Overlau : "C’est un échange d’expériences et de cultures très enrichissant mais il peut y avoir des obstacles. Comme dans toutes les cohabitations, on a des caractères différents, des manières de fonctionner qui peuvent être différentes. L’importance est de communiquer !". Elle assure d’ailleurs qu’un accompagnement de CALM est présent tant du côté des accueillis que des accueillants durant toute la période de cohabitation. L’important est que la personne possède son espace personnel et son intimité pour être dans un cadre sain et serein. Cela pour mener à bien ses recherches de logement mais aussi pour toutes les démarches administratives liées à son établissement.

Des rencontres et des séances d’informations.

Des rencontres, entre accueillants et accueillis, sont organisées dans un lieu neutre pour faire connaissance et confirmer ou non certaines affinités. La procédure proposée comprend aussi des séances d’informations de part et d’autre pour comprendre les motivations de chacun. Avoir un logement, c’est un tremplin pour un nouveau départ, une des choses les plus importantes pour démarrer sa nouvelle vie.  

Pour d'informations sur www.singa-belgium.org

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK