Avez-vous trouvé le job idéal ?

Et vous, quelle est votre définition du job idéal ?
Et vous, quelle est votre définition du job idéal ? - © Pixabay

Christiane Thiry, journaliste, coach et thérapeute, nous aide à comprendre ce qu'est le job idéal.

Le job idéal, c'est, avant tout, celui qui vous rend heureux. Il dépend de vos besoins, de vos attentes, de vos compétences. Il y a toute une réflexion à se poser pour savoir ce que l'on attend.

Trouver le job idéal est donc un cheminement. Aujourd'hui, on n'exerce plus le même travail toute sa vie, on peut exercer diverses activités. Il s'agit donc de lister ce qui nous rend heureux dans le travail : est-ce un salaire élevé? Ou la liberté d'action dans son activité ?Un  secteur d'activité en particulier ? Les relations avec les autres ?

Il faut éviter de choisir en fonction de ses peurs, comme la peur de manquer par exemple, mais plutôt réfléchir à quelles sont nos valeurs, à ce qui nous porte. Il ne faut pas se laisser influencer par ses études, par la pression sociale, par son entourage.


La ligne du temps

Christiane Thiry propose un exercice intéressant, qui consiste à dresser une ligne du temps, sur laquelle vous ciblez 5 activités que vous avez effectuées par le passé. Dans ces activités, qu'est-ce qui vous a porté ? Quel en était l'ADN, la valeur profonde ? Qu'est-ce qui faisait sens pour vous ? Qu'est-ce qui vous a manqué ?

Vous repérerez que, dans un parcours de vie, il y a des incontournables, que l'on ne peut pas combattre. Pour Christiane Thiry, personnellement, c'est le fait de travailler en équipe, de développer sa créativité.

Cette ligne du temps vous permettra de dégager quelques éléments clés que vous ne pouvez absolument pas contourner.


Un cheminement

Il faut ensuite les appliquer, tout en sachant qu'il ne faut pas essayer de trouver le job qui remplit toutes les cases en même temps. C'est un objectif inaccessible. Le job idéal, c'est un état d'esprit, c'est un cheminement, il se fabrique au fil des mois et des ans.

On peut accepter un job temporairement, qui remplit un critère, puis ce job peut évoluer au fil des mois et en remplir 2 ou 3. Le milieu du travail change : on est beaucoup plus flexible, le télétravail est de plus en plus souvent envisagé.

On avance par petits pas. On renoncera peut-être à certaines de nos croyances, d'autres choses apparaîtront peut-être, qu'on n'avait pas imaginées, les critères pourront évoluer, les valeurs changer de priorité.


Apprendre à se poser les bonnes questions

On n'apprend pas aux enfants à se poser la question du job idéal, en termes de ce qui est important pour eux, de ce qu'ils aiment faire, de ce qui les rend heureux. Alors qu'il faudrait régulièrement leur demander non seulement ce qu'ils veulent faire, mais ce qu'ils veulent être.

Les jeunes ne savent souvent pas quoi faire plus tard et choisissent souvent des études par défaut. Mais là aussi, chacun peut trouver sa propre recette, dit Christiane Thiry : on peut très bien s'engager dans différentes activités, voguer entre différentes possibilités. Il y a différents cycles de vie professionnelle possibles. Les emplois vont évoluer, on peut changer complètement de voie, comme cela arrive de plus en plus souvent aujourd'hui. C'est la construction de toute une vie.

Retrouvez Christiane Thiry sur sa page Facebook Noir sur Blanc et dans son livre, co-écrit avec Anne-France Wéry, 'En quête de sens et d'harmonie'.

Et écoutez-la dans Tendances Première, ici...

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK