Au travail, comment apprendre à dire non

​​​​​​​Le syndrome du "people pleasing". Comment s'affirmer au travail?
​​​​​​​Le syndrome du "people pleasing". Comment s'affirmer au travail? - © Tous droits réservés

Le people pleasing ou le manque d’affirmation de soi est un mal encore très répandu en entreprises. En effet, la difficulté à dire « non » ou à exprimer ses limites dans le cadre professionnel peut se révéler particulièrement difficile pour certaines personnes.

Les raisons peuvent être diverses : peur d’être mal jugé par sa hiérarchie ou ses collègues ou encore l’envie de bien faire à l’extrême. Comment travailler sa confiance en soi au travail ? Comment trouver les bénéfices pour (re) trouver le bien-être au bureau ? Avec Jean-Olivier Collinet de Jobyourself.

C’est un phénomène est de plus en plus répandu. Dans certains cas, cela peut amener au burn-out et à la maladie parce qu’on se laisse dépasser. Si on ne met pas de limites, ça va très sûrement amener à des débordements ou des abus. C’est, à ce moment, que les situations deviennent beaucoup plus difficiles à gérer.
 

Apprendre à dire non surprend les autres mais c’est bénéfique

Quand un de nos collègues a appris à dire non et à poser ses limites, c’est le genre de comportement qui peut nous surprendre ou nous déstabiliser.

Au final, c’est une attitude saine et constructive. Chacun connaît les limites de l’autre. On comprend mieux ce que l’autre est prêt ou non à accepter. On va perdre moins de temps en discussion. On sera plus productif mais aussi plus constructif.

Il est vraiment essentiel de pouvoir poser ses limites sans quoi, on arrive à des situations délicates :

  • On n’arrive pas à finir son boulot parce que l’on a aidé quelqu’un d’autre ou réalisé certaines de ses tâches.
  • Il y a des personnes qui acceptent beaucoup de choses parce qu’elles n’aiment pas être en conflit. En fait, dire non, ce n’est pas être méchant.
  • On devient insatisfait et on n’accepte pas les compliments.

On doit surveiller ces signaux. Sans quoi, on perd en estime de soi et on va au-devant de problèmes psychologiques plus profonds.

Aider ses collègues, OK

Répondre à ses e-mails après son boulot pour faire plaisir à tout le monde, ce n’est pas prendre soin de soi.


Quelques conseils

  1. Différer sa réponse. Il faut prendre le temps de réfléchir avant d’accepter. Tout n’est pas urgent et ne doit pas être fait à la minute. N’hésitez pas à proposer une réponse alternative
  2. Commencer petit. Commencez à dire non sur des sujets où il n’y a pas de gros enjeux.
  3. Refuser sans s’excuser. On ne doit s’excuser ou se justifier tout le temps. On explique
  4. Tenir bon. Il faut tenir ses résolutions. C’est le plus dur. Il faut tenir bon
  5. Rester factuel. Si vous ne pouvez pas faire le travail. Exposez les faits.
  6. Préparer ses réunions. Qu’est-ce que vous imaginez possible ou pas. Sur quoi ne devez-vous pas céder ? Vous serez beaucoup moins stressé
  7. Vérifier sa disponibilité. Quelle est votre charge de travail ? Qu’est-ce qui est possible et dans quel délai.

Jean-Olivier Collinet, de Job Yourself

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK