Astérix, Netflix ou Dany Boon : les avis d’Hugues Dayez et Rudy Léonet

Au menu, tout ce qui attise l’insatiable curiosité du duo : les nouvelles tendances de l’industrie du divertissement, l’évolution du cinéma, le monde de l’image, de la BD aux expos en passant par les phénomènes digitaux et les festivals. Avec la participation d’invités-surprises. Le tout emballé avec l’inimitable ton 5 Heures, évidemment !

Astérix, nouvel opus

Astérix est de retour avec un nouvel "Astérix et le griffon".

C’est le premier album publié depuis la disparition d’Uderzo.

Un bon numéro mais sans surprise. Quelques sympathiques trouvailles mais pas de révolution.


►►► A lire aussi : 39e album d’Astérix : l’avis d’Hugues Dayez


 

Musique : Du Daft Punk, sans Daft Punk

Coup de cœur de Rudy Léonet. Le groupe Parcels. Il s’agit d’un groupe australien avec une histoire surprenante. Lors d’une tournée, ils vont donner un concert à Paris.

Deux mecs vont leur proposer de produire un titre de leur album. Ce sont les Daft Punk. C’est d’autant plus surprenant que ce sera la dernière fois que le duo va travailler ensemble.

Apple a 45 ans

Le 1er avril dernier Apple, fêtait ses 45 ans. En effet, l’aventure de la marque à la pomme a commencé en 1976.

Pour célébrer cet anniversaire, la marque a sorti ses jokers sous forme de nouveaux produits.

Mais Apple a généralement le nez fin pour faire parler de lui. Ils ont demandé à un producteur de musique électronique, AG COOK, de réaliser un morceau à partir de bruits et de sons venant d’appareils Apple.

Et en streaminG ?

Une nouveauté Netflix fait parler d’elle et a amené les employés de la plateforme de streaming à manifester et à arrêter le travail. Il s’agit du nouveau stand up de Dave Chapelle.

L’humoriste est bien connu aux Etats-Unis pour son humour au vitriol qui brocarde régulièrement la communauté LGBT.

 


►►► A lire aussi : Dave Chapelle déclenche une crise chez Netflix


Les employés estiment que ce show devrait être retiré de la plateforme. Côté direction, on n’en démord pas. Il faut respecter la liberté d’expression.

Mais il faut aussi se rendre compte que c’est aussi une histoire de gros sous. Le show a coûté près de 24 millions de dollars. Proportionnellement bien plus que Squid Games.

 

A voir… Ou pas : le dernier Dany Boon

Dany sort aujourd’hui son, nouveau long métrage : "8, rue de l’humanité".

C’est une comédie sur le confinement. Ni bonne, ni vraiment mauvaise mais qui fera sûrement mouche.

C’est surtout un film qui marque un changement de stratégie chez Dany Boon. Ses derniers films, "Le lion" ou "Le dindon" ont été des catastrophes. Son étoile a donc un peu pâli. Mais c’est oublier que Dany Boon est un redoutable homme d’affaires qui a proposé son film directement chez Netflix.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK