Allocations familiales: "Toutes les familles vont y gagner, surtout les plus modestes"

Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des Familles
Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des Familles - © Tous droits réservés

Le gouvernement wallon a validé la réforme des allocations familiales. Chaque enfant wallon recevra 155 euros et 165 euros au-delà de 17 ans.

Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des Familles au micro de Robin Cornet 

Le gouvernement wallon a décidé de réformer le système des allocations familiales. Les parents wallons toucheront 155€ par mois pour chaque enfant à partir de 2019 pour remplacer le système progressif actuel. Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des familles était ce vendredi matin dans Matin Première.

 

Les origines du système actuel 

 

Sa secrétaire politique l'a répété ce matin: la Ligue des familles était favorable à cette évolution. "Le système actuel est né après la guerre, avec l’ambition d’encourager les gens à faire des enfants, explique Delphine Chabbert. Aujourd’hui, les enjeux sont bien différents. Suite à la sixième réforme de l’Etat, nous nous sommes dit que c’était l’occasion pour réformer ce système qui ne correspond plus aux familles d'aujourd’hui". 

 

Familles modestes

 

"Aujourd’hui, on a un système où les suppléments sont accordés en fonction des statuts, et c’est très injuste", estime la Ligue des familles. "Le nouveau système se basera sur les revenus. Ce sont les familles d’origine modeste qui y gagneront, y compris la petite classe moyenne puisque les suppléments seront accordés jusqu’à un plafond de 50 000€ par an. Mais en augmentant cette allocation du premier enfant, ce sont toutes les familles qui y gagnent. Le moment du premier enfant est celui qui coûte le plus cher puisqu’il faut s’équiper, c’est un moment où les revenus sont généralement inférieurs à ceux perçus ensuite, au deuxième ou troisième enfant".

 

 

>>>>> L'article complet à retrouver sur RTBF INFO

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK