[A REECOUTER] Démocratie en Question(s) - Les GAFAM vont-ils remplacer les États?

Les géants du web sont-ils les nouveaux maîtres du monde? Les Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft (GAFAM) agrandissent sans cesse leur périmètre d’activités et collectent nos données qui sont ensuite traitées par de puissants algorithmes.  Alors, ces entreprises américaines qui agissent à l’échelle mondiale sont-elles en train de progressivement remplacer les états ? 

Débat en public à l’université de Namur avec : Antoinette Rouvroy, philosophe (FNRS, UNamur) pionnière dans la recherche sur les algorithmes, Elise Degrave (professeure à l’UNamur) spécialiste de la protection de la vie privée, et Bruno Schröder, directeur technologique chez Microsoft Belgique.

Nos intervenants

Élise Degrave est l’une des meilleures spécialistes belges de la protection des données et du droit à la vie privée. Professeure de droit à l’UNamur, chercheuse (au CRIDS), ses travaux sont très ancrés dans les défis de nos nouveaux usages et comportements numériques. Elle considère le droit comme une matière vivante à questionner inlassablement, une boîte à outil au service de la protection des citoyens, en particulier des plus vulnérables.

Élise Degrave est également membre du Conseil wallon du numérique.

Antoinette Rouvroy est une pionnière dans la réflexion sur les algorithmes. Croisant la philosophie et le droit, elle est chercheuse qualifiée au FNRS et à l’UNamur. Ces dernières années, elle a analysé en profondeur la façon dont la collecte et le traitement massif de données modélise le social et finit par agir sur le comportement des individus. Partant de cela, elle a développé le concept de "gouvernementalité algorithmique" et travaille sur les possibilités de s’émanciper de ce nouveau pouvoir. Antoinette Rouvroy est membre du comité éthique du Contrôleur Européen de la Protection des Données (EDPS)

Bruno Schröder est le directeur technologique de Microsoft en Belgique et au Luxembourg.

À ce titre, il fait le lien entre le géant de l’informatique et les différents acteurs qui utilisent sa technologie, chez nous. En charge de la prospective, son rôle est d’anticiper - autant que possible - les évolutions techniques, économiques, sociétales et éthique qui accompagnent le développement permanent des plateformes informatiques.

Bruno Schröder préside aussi le CETIC (Centre d’Excellence en Technologie de l’Information et de la Communication).

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK