2018 : Objectif lune pour la Chine

2018 : Objectif lune pour la Chine
2018 : Objectif lune pour la Chine - © Tous droits réservés

Dans la séquence "Les Curieux du week-end" de "Week-end Première", Sophie Brems nous emmène loin, très loin.. Jusqu’à la lune. La Chine prévoit de lancer une mission inédite vers la face cachée de la lune. L’objectif ? Y déposer un robot sur roues pour tenter d’en apprendre plus sur la face méconnue de la lune. Pour l’aérospatial chinois, l’année 2018, c’est objectif lune !

Jusqu’à présent, on ne dispose que de très peu d’informations sur la face cachée de la lune. Il faut savoir que depuis la Terre, c’est toujours le même côté de la lune qui est visible. La raison ? La lune et la terre tournent en même temps, elles sont en rotation synchronisée. Ce qui veut dire que lorsque la lune fait un tour sur elle-même, elle fait aussi un tour autour de la terre, une conséquence de l’évolution orbitale. En 1959, les Russes sont les premiers à obtenir des images grâce à l’envoi de sondes dans l’espace, suivis par les américains qui ont eux aussi décidé de se lancer dans l’aventure lunaire. Mais quel est l’intérêt d’aller voir de l’autre côté de la Lune ? et bien figurez-vous, qu’à la différence de notre planète bleue, le côté pile de la lune n’est pas semblable à son coté face. Avec une géologie différente, caractérisée par un moins grand nombre de cratères et de mers, le coté non visible de la Lune a depuis toujours suscité grands nombres d’interrogations du côté du monde scientifique.

Des objectifs divers

Outre le fait de confirmer les hypothèses avancées par différents chercheurs, cette mission chinoise permettrait à la communauté scientifique d’accéder à des informations qui étaient jusqu’à présent " hors de leurs portées ". Si sur terre on utilise les basses fréquences pour communiquer, pour un radioastronome, cette communication s’apparente à des " bruits de Terre ", des parasites, qui perturbent leurs recherches. Dès lors, installer un télescope sur la face cachée de la lune, apporterait des informations cruciales grâce au silence qui y règne. Autre objectif, durant cette mission, les chinois veulent voir si des plantes pourraient y prendre racine. Ils embarqueront dans leurs valises des graines, des insectes et notamment des vers à soie pour voir s’ils sont capables d’y produire du dioxyde de carbone. Mais ce n’est pas tout. Autre facteur à prendre en compte, c’est l’objectif économique. À l’époque, Apollo avait ramené des échantillons de sol lunaire qui démontrait que celui-ci était parsemé d’Hélium 3. Considéré comme l’énergie du futur, l’Hélium 3 serait une énergie abondante et sans pollution. Cette mission a pour but de déterminer si la face cachée de la lune en contient mais surtout de déterminer s’il serait exploitable.

Cette mission chinoise sera réalisée en 2 parties. Un premier lancement est prévu en juin. Un satellite de communication va s’installer à 60000 km de la lune et servira à relayer les communications entre le robot et la terre. Une mission pour laquelle la Chine ne veut pas perdre la face ! Retrouvez la chronique "Les Curieux du week-end" tous les dimanches à 7h32 dans "Week-end Première".

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK