1 personne sur 10 sera diabétique en 2030

Plus 55 % en 20 ans à l’échelle mondiale. Les spécialistes parlent d’une véritable pandémie. C’est en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-est que l’expansion du diabète est la plus forte. Mais l’Europe n’est pas épargnée. En Belgique, entre 5 et 7% de la population sont atteints de diabète. On sera à 10%, 1 personne sur 10 en 2030. On parle bien du diabète de type 2, celui qui touche principalement les adultes en surpoids.

 

Comment en est-on arrivé là ?

 

C’est notre mode de vie qui est en cause. Un mode de vie trop sédentaire. On ne fait pas assez d’activité physique. Puis, deuxième coupable, l’alimentation. Une alimentation trop calorique, trop sucrée, pas assez équilibrée. Et donc, chez les personnes qui ont une prédisposition génétique au diabète, rapidement la combinaison de ces facteurs va déclencher la maladie.

Les personnes atteintes ne savent pas qu’elles sont malades. Bien souvent, le diabète est asymptomatique. La moitié des patients ne savent pas qu’ils sont malades. Résultat : l’hyperglycémie n’est pas traitée avec comme conséquences des complications au bout de quelques années. Des troubles au niveau de la vue, des problèmes de reins, des douleurs dans les jambes et surtout des risques cardiovasculaires.)

Une enquête a été faite auprès de 200 patients belges. Les résultats sont inquiétants. La majorité d’entre eux ne sont pas conscients du lien entre diabète et les maladies cardiovasculaires. Pourtant, les chiffres sont là. En étant diabétique, on a deux à 4 fois plus de risques de contracter une pathologie cardiovasculaire, un AVC ou une crise cardiaque. L’espérance de vie d’un diabétique peut être jusqu’à 12 ans moins élevée qu’un non-diabétique. Toutes les 6 secondes, une personne meurt de complications liées au diabète.

 

Peut-on prévenir ces risques ?

 

Le tout est de contrôler son diabète en équilibrant sa glycémie. Pour ça, il existe des médicaments. Mais le meilleur remède, c’est ce qu’on appelle l’hygiéno-diététique. C’est-à-dire une activité physique régulière, 30 min par jour 5 jours par semaine. Puis une alimentation équilibrée, saine. D’ailleurs, une page Facebook vient d’être lancée pour accompagner les patients diabétiques dans leur traitement, la page Team D. 5 professionnels de la santé y donneront des conseils pour mieux contrôler son diabète. Notamment, un psychologue, un nutritionniste et un médecin. Apparemment, c'est la première fois qu'une communauté de patients diabétiques émerge sur les réseaux sociaux avec des conseils validés par le monde de la santé.

 

Sophie Mergen

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK