Saintklet investit le canal cet été avec une programmation pointue et éclectique

Vous êtes à la recherche d’un lieu pour prendre un verre et écouter du bon son, le tout dans un lieu symbolique de la capitale ? Ne cherchez plus, vous venez de le trouver !  Cet été, le collectif Mentality, en collaboration avec HuisvandeMens Brussel, installe son projet Saintklet le long du canal pour un mois de fêtes et d’activités en tout genre. Pour l’occasion, nous avons pris un moment pour discuter avec Benjamin Verdin aka Nidrev, l'un des organisateurs. Il nous en dit plus sur la naissance du projet, sa philosophie et la programmation.

Salut Ben, est-ce que tu peux nous expliquer l’histoire derrière le projet Saintklet ?

Alors, Saintklet, c’est un projet qui est né en 2018. Avec notre asbl Mentality, nous organisions des événements dans différents lieux alternatifs bruxellois comme le Recyclart, le KultuurKaffee ou encore le VK. Certains de ces lieux ont commencés à fermer et nous avions le sentiment qu’il y avait moins d’endroits à Bruxelles pour organiser des soirées plus underground.

À l’époque, nous collaborions déjà beaucoup avec huisvandeMens, nous récoltions des vêtements pour les réfugiés via les soirées que nous mettions sur pied avec Mentality. Nous leur avons donc parlé de ce problème. Les locations étaient trop chères ou les événements plus alternatifs n’étaient pas autorisés. huisvandeMens nous a proposé de nous prêter leur salle de réunion située au 17 Square Sainteclette. Le bâtiment est une ancienne banque et la salle de réunion fait environ 200 m². C’était le cadre parfait.

En juillet 2018, nous nous sommes donc mis au travail, nous avons transformé la salle et nous avons fait de celle-ci un lieu culturel multidisciplinaire. Nous y avons organisé des soirées, des projections, des ateliers, des expos… Le but était d’explorer l’art en général durant le mois d’août car nous mettions un mois à tout préparer. Mais grâce à tous les membres de Mentality et leurs compétences diverses, nous avons réussi à monter ce projet à but non lucratif. C’est un projet purement socioculturel fait par des volontaires. Cependant, on espère d’ici quelques années recevoir des subsides structurels car le projet demande beaucoup d’implication de la part des volontaires.

2 images
Saintklet et son booth dj © Saintklet

Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur la philosophie du projet ?

En 2020, avec l’arrivée de covid, nous n’avons pas pu organiser le concept à l’intérieur. Nous avons donc répondu à un appel à projet de la région bruxelloise, plus précisément de Bruxelles Mobilité : "Bruxelles en été". Ils proposaient, à différents acteurs, des subsides pour organiser des événements dans la région durant l’été car les gens ne pouvaient pas partir en vacances. Nous avons sauté sur l’occasion pour proposer le projet Saintklet mais cette fois-ci en extérieur sur le quai des péniches. Juste devant notre salle.

C’est un lieu qui accueillait auparavant plusieurs événements déjà connus des Bruxellois. Il n’y avait plus de projets à cet endroit. Et lorsque ce quartier est vide, il n'est pas le plus sûr. Notre objectif était de redynamiser le quartier et de se réapproprier l’espace public. Tout le monde est le bienvenu à Saintklet ! La seule restriction que nous avons c’est le nombre de personnes que nous pouvons accueillir. Quand nous sommes remplis, nous nous pouvons plus laisser rentrer des gens.  Pour le moment, nous sommes limité à 200 personnes mais nous espérons pouvoir en accueillir plus dans le mois qui vient avec l’assouplissement des mesures.

Nous collaborons aussi avec des associations, artistes et collectifs locaux mais aussi des entreprises de la région, par exemple, nous travaillons avec des brasseries bruxelloises. Nous essayons de rester locaux. Ce n’est pas simplement une terrasse, nous essayons d’aller plus loin dans la réflexion. Saintklet, c’est un projet engagé qui tente de faire revivre ce quartier en y impliquant tous les acteurs du voisinage.

 


À lire aussi : Naomi Banks, la nouvelle voix soul qui ne va plus vous quitter


Est-ce que tu peux nous parler de la programmation ?

Nous essayons aussi de rester locaux, les artistes sont principalement bruxellois et le public aussi. Nous avons tout de même des visiteurs ou des artistes venant de France ou des Pays-Bas. Les gens pourront retrouver à l’affiche des acteurs de la musique connus à Bruxelles comme le C12, Buda BXL, Chanoirs & CTL ou encore Crevettes Records. Cette année l’agenda est plus varié. En 2020, nous avions principalement de la musique mais pour cette édition, nous nous sommes diversifiés. Nous avons par exemple du stand-up ou des activités pour les enfants.

Les visiteurs pourront également participer à un marché aux jouets de seconde main, à un spectacle musical mais qui est aussi destiné aux malentendants. Nous allons aussi utiliser la salle de huisvandeMens pour organiser des expositions. Nous essayons d’être le plus large possible au niveau de la programmation et des activités. Il y en aura vraiment pour tout le monde et pour tous les âges !

Retrouvez toutes les infos concernant Saintklet ci-dessous :

https://www.facebook.com/saintkletbrussels

 

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK